Sauber : Une course anonyme

Alors qu'elle paraissait très en forme en essais hivernaux, l'écurie Sauber n'a toujours pas marqué le moindre point à l'issue des deux premiers Grands Prix de la saison

Alors qu'elle paraissait très en forme en essais hivernaux, l'écurie Sauber n'a toujours pas marqué le moindre point à l'issue des deux premiers Grands Prix de la saison. Mais Pedro de la Rosa n'était pas loin puisqu'il termine douzième.

Kamui Kobayashi a quant à lui dû rapidement mettre pied à terre, son aileron avant s'étant littéralement désolidarisé du museau au bout de la ligne droite avant le troisième virage. Résultat des courses, le Japonais a heurté un mur et deux monoplaces.

Pedro de la Rosa, 12ème :


"Pendant un moment, la course s'est bien déroulée, j'ai réussi à rester en dehors des problèmes et il y avait une bonne chance de marquer nos premiers points. Mais je crains que nous avons sous-estimé la dégradation des pneus."

"À la fin, il ne me restait vraiment plus de pneus arrière. Pour les quinze derniers tours, il ne s'agissait que de garder la voiture en piste. J'étais totalement impuissant quand Michael et Jaime m'ont rattrapé pour me dépasser à la fin."

Kamui Kobayashi, abandon :


"On dirait que j'ai touché un vibreur ou une autre voiture au troisième virage. Tout était très serré et je ne me souviens pas vraiment de quoi que ce soit d'important, mais sur les données on dirait qu'il y a eu quelque chose."

"Je n'avais aucune inquiétude concernant l'aileron avant, mais quelques virages plus tard il s'est détaché et est resté coincé sous la voiture. Au début, je n'avais aucune idée de ce qu'il s'était passé. Je n'avais plus de contrôle."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pedro de la Rosa , Kamui Kobayashi
Équipes Sauber
Type d'article Actualités