Sauber vise le "milieu de grille" dès cette saison

partages
commentaires
Sauber vise le
Par : Basile Davoine
6 févr. 2017 à 17:15

Suite à une saison 2016 sauvée in extremis grâce aux points marqués par Felipe Nasr lors du Grand Prix du Brésil, Sauber veut ouvrir un nouveau chapitre.

Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C35 au départ avec Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16, qui a un aileron avant cassé
Jörg Zander, directeur d'Audi Sport engineering
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
La Sauber C35 en parc fermé
Marcus Ericsson, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35

Après avoir affronté des difficultés financières, l'écurie suisse a bénéficié l'été dernier de l'investissement de Longbow Finance, avec l'ambition de le voir se répercuter en piste cette année.

L'équipe de Hinwil a également enregistré l'arrivée d'un nouveau directeur technique en la personne de Jörg Zander, qui a quitté le programme LMP1 Audi, auquel la marque aux anneaux a mis fin il y a quelques mois. Désormais à la tête de l'équipe technique de Sauber, il a fixé des objectifs très clairs mais réalistes, avec le souhait de voir l'écurie retrouver une place conforme à son passé, en milieu de peloton.

"Je veux voir une amélioration nette par rapport à l'année dernière", annonce-t-il. "C'est ce que nous voulons tous, à Hinwil. Notre objectif est de s'établir en milieu de grille. Par rapport à l'année dernière, nous mettrons en place notre plan de développement pour toute la saison, mais nous devons être réalistes car notre référence est à un niveau plus bas que nos concurrents."

"Nous sommes dans les temps avec la C36, et nous sommes optimistes quant à la bonne direction que prend notre développement actuel. Pour le moment, il est impossible de faire un quelconque pronostic par rapport à nos concurrents, en raison du nouveau règlement. Globalement 2017 sera une année importante pour nous."

Une C36 qui effectuera son premier roulage le mercredi 22 février à Barcelone, moins d'une semaine avant le début des essais hivernaux sur ce même tracé. Elle sera confiée cette année à Marcus Ericsson, rejoint par le protégé de Mercedes, Pascal Wehrlein.

Travailler très tôt pour 2018

Pour sa part, Jörg Zander œuvre depuis janvier à réorganiser l'équipe helvétique. Son arrivée récente ne peut avoir qu'un effet extrêmement limité sur la conception de la monoplace 2017, mais il s'agit de préparer le long terme.

"L'optimisation de la structure et des processus doit être définie et mise en place", souligne-t-il. "Ce ne sont pas des procédures qui peuvent se mettre en place avec de la littérature ou des instructions, ce sont des ajustements individuels dans lesquels les attributs humains et culturels jouent un rôle important. L'équipe doit accepter ces changements et s'adapter aux nouvelles circonstances. Ça prend du temps."

"Avec mon équipe technique, je débuterai bientôt le concept 2018. Ça n'arrivera pas trop tôt, car nous voulons mener une analyse fondamentale à partir de là où nous serons au début de la saison 2017. Je veux avoir une équipe bien organisée, avec des employés satisfaits et motivés, qui devient un nom en Formule 1 et peut surprendre de temps en temps. Je veux aussi de la confiance et de la stabilité sur le long terme. De ce que j'ai vu jusqu'à présent, je suis très optimiste pour que nous puissions accomplir cela."

Article suivant
BMW n'a "aucun projet pour revenir en F1"

Article précédent

BMW n'a "aucun projet pour revenir en F1"

Article suivant

Accidenté à la ROC, Wehrlein doit encore subir des examens médicaux

Accidenté à la ROC, Wehrlein doit encore subir des examens médicaux
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités