Schumacher assume son pilotage musclé de Monza

La lutte a duré des dizaines de tours et fait le tour du monde sur les écrans de télévision

La lutte a duré des dizaines de tours et fait le tour du monde sur les écrans de télévision. Elle a aussi beaucoup fait parler.

Lors du dernier Grand Prix d'Italie, Michael Schumacher a longtemps résisté aux assauts répétés de Lewis Hamilton. Une résistance héroïque pour certains, répréhensible pour d'autres.

Notamment lorsque le septuple champion du monde a changé plus d'une fois de trajectoire pour empêcher Hamilton de le dépasser. Une attitude non sanctionnée par les commissaires de course à Monza, mais qui avait déclenché la polémique.

Interrogé sur ce pilotage musclé et les débats qu'il a pu susciter, Michael Schumacher est resté droit dans ses bottes, assumant pleinement son comportement en piste.

"J'utilise les règles jusqu'à leur limite. De même que la façon de se plaindre des autres, j'y suis habitué. Tant que les officiels disent que c'est dur mais correct, c'est que je fais tout correctement," a précisé l'Allemand dans les colonnes du Bild.

Sans cesse sous le feu des critiques depuis son retour en demi-teinte en Formule 1, Schumacher a une fois de plus confirmé sa présence sur la grille en 2012, dernière année de son contrat. "Il devrait y avoir des victoires mais je ne pense pas que l'on peut parler de titre pour 2012," a-t-il assuré.

Reste à savoir s'il prolongera davantage l'aventure ensuite, alors que l'on sait que Mercedes GP a clairement défini la saison 2013 comme celle de la conquête du titre mondial. "Nous allons discuter du futur l'année prochaine. Je ne veux pas en dire davantage," a prévenu Schumacher.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités