Schumacher explique la pression d'un candidat au titre

À trois courses de la fin du championnat, Sebastian Vettel et Fernando Alonso se lancent dans un duel acharné pour la victoire au championnat du monde de Formule Un

À trois courses de la fin du championnat, Sebastian Vettel et Fernando Alonso se lancent dans un duel acharné pour la victoire au championnat du monde de Formule Un.

Bien entendu, les enjeux sont colossaux : non seulement chacun représente les intérêts de son équipe, mais Vettel et Alonso ont tous deux l'opportunité de devenir le plus jeune Triple Champion du Monde de l'histoire, un record qui est toujours détenu par Ayrton Senna depuis son titre mondial de 1991.

Michael Schumacher connaît bien cette pression, lui qui était candidat au titre lors de l'ultime manche des saisons 1994, 1997, 1998, 2003 et 2006.

Je ne pense pas que ça soit très différent de ce qui se passe au début de la saison, on est toujours concentré à 100% sur chaque Grand Prix, et course après course, on essaie de marquer autant de points que possible, même si ce n'est parfois qu'une deuxième place”, explique le septuple Champion du Monde. “Il y a des fois où l'on peut jouer la première place, mais où il vaut mieux se dire : “ok, je vais prendre les dix-huit points””.

Schumacher pense toutefois que Vettel prendra moins de risques que son rival : “Seb va peut-être prendre plus de précautions que Fernando, parce qu'il est devant au classement, et Fernando va être un petit peu plus agressif”.

À l'aube du Grand Prix d'Abu Dhabi, treize points séparent le pilote Red Bull du fer de lance de la Scuderia Ferrari.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso , Ayrton Senna , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités