Réactions
Formule 1 Essais de Barcelone

Schumacher : Le fond plat, un problème pour toutes les équipes

Mick Schumacher a été très discret lors de la première journée des essais de Barcelone en raison d'un fond plat endommagé. Mais selon le pilote Haas, ce problème n'a rien d'étonnant.

Mick Schumacher, Haas VF-22

Bien que Haas ait été la première équipe à présenter sa voiture, ou du moins sa nouvelle livrée, elle n'a pas été épargnée par les problèmes au moment de prendre la piste. L'écurie américaine a vécu une première journée d'essais difficile à Barcelone, la faute à deux problèmes distincts ayant mis Nikita Mazepin sur la touche le matin et Mick Schumacher l'après-midi.

C'est une fuite qui a paralysé Nikita Mazepin mercredi matin tandis qu'un fond plat endommagé sur la monoplace que pilotait Schumacher a demandé un effort supplémentaire de la part des mécaniciens de l'équipe. Cette zone de la voiture a été totalement transformée par la refonte du Règlement Technique et elle est devenue cruciale dans la génération d'appui aérodynamique. Et selon Schumacher, toutes les équipes de la grille connaissent actuellement des problèmes avec leur fond plat.

"Le fond plat a pris un sacré coup, je pense que c'est le cas pour toutes les équipes, donc il fallait simplement essayer de le réparer", a-t-il indiqué. "Il semble que c'est un problème pour toutes les équipes, donc j'imagine que [le plancher] sera l'une des zones sur lesquelles nous nous concentrerons."

Au total, Haas n'a bouclé que 43 tours mercredi, ce qui fait pâle figure face au kilométrage colossal de Ferrari (153 tours) et Red Bull (147 tours). Mais une fois encore, en dépit de ce roulage limité, Schumacher ne s'est pas montré inquiet pour la suite des évènements.

"Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter", a assuré le pilote Haas. "Le sourire n'est probablement pas aussi grand que possible, nous n'avons fait que 23 tours [l'après-midi], évidemment nous aurions voulu avoir un total à trois chiffres mais ce sont des choses qui arrivent. Pour demain, il faudra simplement essayer de récupérer les tours que nous avons perdus aujourd'hui."

Mick Schumacher, Haas F1 Team

Mick Schumacher, Haas F1 Team

Déjà auteur de plusieurs centaines de tours dans le simulateur de l'équipe, le pilote allemand a enfin pu rouler dans de vraies conditions à Barcelone. Sa VF-22 est bien différente de la F1 qu'il a pilotée l'an passé, en raison des nouvelles règles, ce qui le force à revoir son approche.

"Je pense que la principale [différence] est le poids et, évidemment, cela joue un rôle dans presque tous les virages, surtout dans les virages lents", a ajouté Schumacher. "Mais dans l'ensemble, j'aime piloter ces voitures. Je n'ai fait que 23 tours mais j'espère pouvoir en faire plus demain. Je pense que la première impression est bonne."

"Je ne dirais pas que c'est le jour et la nuit [entre les F1 de 2021 et de 2022]. Nous tournons toujours en rond et rapidement. Dans l'ensemble, sans trop entrer dans les détails, nous devons nous réadapter, nous devons analyser les choses différemment et probablement aborder les choses différemment. Il y aura des préoccupations différentes par rapport à l'année dernière, il faudra simplement être l'un des pilotes les plus rapides pour les analyser et les comprendre afin d'avoir les outils nécessaires pour survivre à la course de la bonne façon."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Le kilométrage des équipes après le 1er jour des essais 2022 de F1
Article suivant Pour Gasly, tout est différent sur la nouvelle AlphaTauri

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France