Schumacher : "L’accident était inévitable"

Le Grand Prix de Singapour n’est décidément pas un tracé qui convient à Michael Schumacher

Le Grand Prix de Singapour n’est décidément pas un tracé qui convient à Michael Schumacher.

Peu après la rentrée de la première voiture de sécurité, l’Allemand harponne Jean-Eric Vergne exactement au même endroit que là où il avait accroché Sergio Perez l’an dernier.

Sur trois participations à ce GP, le septuple Champion du Monde n’a jamais inscrit de points à Singapour ; il abandonne à deux reprises et finit une fois à la treizième place.

“Après la voiture de sécurité, j’ai freiné un peu tôt, puis la voiture n’a pas décéléré. Juste avant l’accident, j’étais enfermé puis j’ai bloqué les freins et je suis allé tout droit. L’accident était inévitable,” explique le pilote Mercedes.

“Je suis désolé pour Jean-Eric Vergne et son équipe, mais nous avons besoin de savoir ce qui s’est passé.”

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Sergio Pérez , Jean-Éric Vergne
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités