Schumacher : L'analyse du docteur Hartstein

Ancien médecin de la Formule 1 pour le compte de la FIA, entre 2005 et 2012, Gary Hartstein a livré son analyse de la situation médicale de Michael Schumacher, suite à la conférence de presse qui a été donnée en fin de matinée par l'équipe médicale...

Ancien médecin de la Formule 1 pour le compte de la FIA, entre 2005 et 2012, Gary Hartstein a livré son analyse de la situation médicale de Michael Schumacher, suite à la conférence de presse qui a été donnée en fin de matinée par l'équipe médicale du CHU de Grenoble.

Voici ce qu'il a écrit sur son blog, se montrant légèrement plus optimiste par rapport à ce qu'il pouvait attendre en premier lieu de ce point presse :

"Tout d'abord, cette conférence de presse était un peu plus rassurante que ce à quoi je m'attendais. Je vais vous avouer que je craignais l'annonce d'une seconde opération en raison d'une pression intracrânienne élevée persistante, et le fait que ce ne soit pas nécessaire est une bonne chose.

Que savons-nous maintenant ? Nous savons qu'en plus de garder Michael profondément endormi, ils ont également abaissé légèrement sa température corporelle. Cela fait partie de la stratégie pour optimiser l'état métabolique du cerveau. Cela augmente la bonne oxygénation du cerveau. Ainsi, la consommation d'oxygène par rapport à son besoin est plus favorable.

Il nous a été dit que Michael a des lésions bilatérales. Cela signifie que le cerveau est touché dans les deux hémisphères. Cela ne devrait pas nous surprendre. C'était un choc violent. Quel type de lésions ? Tant que tout n'a pas été dit précisément, nous pouvons supposer un mélange de trois types. Tout d'abord, l'hématome en lui-même. Il s'agit d'un amas de sang qui peut être évacué. Cela a été fait, et Michael sera examiné et passera un scanner régulièrement afin de détecter la formation de tout nouvel hématome, ou reformation de l'hématome d'origine.

Ensuite il y a les contusions. Ce sont essentiellement des marques noires et bleues dans le cerveau. Elles proviennent de forces exercées et se composent de zones de gonflement de sang, exactement comme lorsque vous vous cognez le bras. Dans le cerveau, comme ailleurs, le sang est absorbé et cela guérit. Habituellement bien, mais parfois en laissant de petites cavités.

Le troisième type de lésions est à un niveau microscopique. Elles consistent en un endommagement des connexions entre les groupes de cellules du cerveau. Ce type de lésion n'est pas facilement visible en utilisant l'imagerie standard, mais c'est souvent associé à un "mauvais résultat neurologique". Ces lésions ne sont pas traitées spécifiquement, mais plutôt par des soins intensifs neurologiques classiques pour maximiser la bonne santé du cerveau et éviter un malheur."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Type d'article Actualités