Schumacher : Le pilote F1 moderne absolu

Le détenteur du plus grand nombre de victoires en F1 (91, dont 72 avec Ferrari) avait annoncé le 4 octobre 2012 sa décision de prendre sa retraite F1 définitive au terme de la saison 2012, conclue à la 13ème place du Championnat du Monde

Le détenteur du plus grand nombre de victoires en F1 (91, dont 72 avec Ferrari) avait annoncé le 4 octobre 2012 sa décision de prendre sa retraite F1 définitive au terme de la saison 2012, conclue à la 13ème place du Championnat du Monde.

Le Kaiser était revenu en 2010, après trois ans de « retraite », pour un dernier défi de trois saisons en Formule 1 avec l’équipe Mercedes -portée à bout de bras par Ross Brawn, l’artisan des succès de l’Allemand chez Benetton (1994-1995) et Ferrari (2000 à 2004)-.

Au cours de son break de trois ans, Schumacher s’était fait une frayeur en chutant à moto lors d’un test Superbike, fragilisant son cou. Il avait alors manqué l’occasion de revenir en GP avec Ferrari pour remplacer Felipe Massa, gravement accidenté au GP de Hongrie 2009.



Michael Schumacher a piloté pour quatre équipes en Formule 1. L’Allemand fait ses débuts en 1991, au volant d’une Jordan Ford, en remplacement de Bertrand Gachot (condamné à une peine de prison pour avoir perdu son sang-froid à l’égard d’un chauffeur de taxi). La sensation ne se fait pas attendre, et l’équipe se retrouve très vite à se battre devant des avocats pour pouvoir garder le loisir de faire rouler le jeune allemand, extrêmement convoité par Flavio Briatore, qui voit là son futur Champion pour l’équipe Benetton (alors basée à Enstone et aujourd’hui incarnée par Lotus). Eddie Jordan n'a toujours pas digéré l'épisode à ce jour, sachant avoir perdu l'un des plus grands champions du sport. Après seulement 6 courses avec Jordan, Schumacher trace sa route en 1992 chez Benetton, où il signe sa première victoire en F1 et boucle le championnat à la troisième place. L’Allemand ne peut ajouter qu’une victoire à son palmarès l’année suivante, mais devient un habitué des podiums (9 réalisations en 1993). Deux saisons plus tard, celui que l’on ne surnomme pas encore Le Baron Rouge est Double Champion du Monde et se cherche un nouveau défi. Celui-ci portera le nom de Ferrari : une équipe alors à la peine sportivement et politiquement, où tout est à faire avec une structure à mettre en place de A à Z sur le long terme. C’est ainsi que Schumacher devient une légende du sport automobile. Mettant derrière lui les polémiques de ses succès parfois faciles avec Benetton dans le souvenir d’un Ayrton Senna disparu, l’Allemand cadre tous les efforts de la Scuderia de Jean Todt et Ross Brawn autour de lui. On le décrira comme un catalyseur d’énergie ; un homme ne laissant rien au hasard ; aussi bien techniquement (développement de l’auto, dialogue et relations avec ses ingénieurs et membres d’équipe, contrôle du processus opérationnel de l’équipe) que physiquement. Schumacher établit de nouvelles normes pour les pilotes de Formule 1 modernes, poussant la préparation et la récupération physique à un niveau jusqu'alors inconnu. Son implication et sa capacité à analyser en temps réel les situations de course en font un sportif d'excellence. Son feeling sur piste humide lui vaut le surnom de « Maître de la Pluie ». Schumacher devient également un phénomène commercial, exploitant son image avec un marketing redoutable, et devient le sportif aux plus grands revenus de la planète (salaires, contrats publicitaires, merchandising) , devant Michael Jordan et Tiger Woods. Père de famille et mari comblé, Schumacher, qui court pendant de nombreuses saisons avec son frère Ralf dans des équipes adverses, sent le poids des années passées à parcourir le globe sur ses épaules. En 2006, il annonce son départ à la retraite, après un exercice conclu à la seconde place du championnat, derrière un Fernando Alonso perçu comme le nouveau grand Champion de la F1. Il multiplie les investissements immobiliers, parmi lesquels on trouve une résidence en Suisse, un chalet à Méribel -lieu de sa dramatique chute de ski-, ou encore un Ranch au Texas et un projet immobilier d'envergure à Dubai. Actif sur la scène caritative tout au long de sa carrière (Unicef, FIA, ICM, etc), Schumacher utilise son statut d'icône pour répondre aux incessantes sollicitations inhérentes à son statut d'icone sportive d'aura mondiale.

Il ne pourra cependant résister au fait de se mettre au volant d’une Ferrari pour des tests avec les Rouges et d’occuper le rôle de consultant, avant de remettre le couvert pour un comeback réjouissant avec Mercedes pour trois saisons. Aucune victoire ne viendra récompenser les efforts de l’Allemand avec la Firme à l’Etoile, mais les bases sont posées pour une saison 2013 de premier plan pour Mercedes, qui conclut le championnat du monde des constructeurs en seconde position derrière Red Bull, avec 8 poles et trois victoires au compteur.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso , Eddie Jordan , Ross Brawn , Felipe Massa , Ayrton Senna , Flavio Briatore , Bertrand Gachot , Jean Todt
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités