"Des négociations secrètes en 1998" entre Schumacher et McLaren

Norbert Haug ne cache pas que McLaren a tenté de recruter Michael Schumacher en 1998. L'histoire s'est finalement écrite autrement.

"Des négociations secrètes en 1998" entre Schumacher et McLaren

Michael Schumacher sous les couleurs de McLaren à la fin des années 90 ou au début des années 2000 ? La rumeur en était restée là, mais il s'agissait bel et bien d'un scénario étudié de près par l'écurie de Woking à l'époque. Dans une période marquée à tout jamais par le duel entre le pilote allemand, alors chez Ferrari, et Mika Häkkinen, tous les deux auraient donc pu piloter au sein de la même équipe, ou bien le futur septuple Champion du monde y succéder au Finlandais.

Lire aussi :

L'hypothèse restera à tout jamais au rang de fiction, et l'on connaît la suite glorieuse pour Schumacher et la Scuderia, avec cinq titres consécutifs amassés entre 2000 et 2004. Aujourd'hui, Norbert Haug admet que ce transfert qui aurait fait grand bruit n'était pas qu'une chimère, lui qui représentait les intérêts de Mercedes chez McLaren en tant que vice-président des activités sportives de la marque pendant les années d'association entre les deux structures.

"Je connaissais Michael depuis son passage comme pilote de F3 alors que j'étais journaliste, et il est allé chez Mercedes avant que je n'y sois", se souvient Norbert Haug dans le podcast Beyond the Grid. "En 1991, Michael était déjà parti chez Jordan à Spa, en 1992 il était chez Benetton et deux ans plus tard il était Champion du monde. Il est allé chez Ferrari, où il lui a fallu cinq ans pour remporter son premier titre mondial, en 2000."

"Nous étions de féroces concurrents, mais sur le circuit et dans le paddock, nous avons toujours eu de bonnes relations. Un jour, j'ai plaisanté en lui disant que nous devions courir ensemble. Il y a eu des négociations secrètes en 1998, mais ça n'a jamais abouti. En théorie, ça aurait pu se faire, mais ça n'est jamais allé au bout. Ce n'était pas quelque chose de totalement impossible, car nous étions très bons en 1998 avec la voiture d'Adrian Newey, et donc c'était attractif pour n'importe quel pilote."

L'histoire s'est donc écrite autrement, entre les deux titres consécutifs de Mika Häkkinen avec McLaren-Mercedes en 1998 et 1999, puis les cinq titres acquis par Schumacher avant de prendre une première retraite fin 2006, puis de revenir chez Mercedes de 2010 à 2013.

"Michael aurait pu remporter un [troisième] titre mondial plus tôt, il aurait pu gagner en 1999 s'il n'avait pas eu son accident, et nous aurions pu gagner en 2000 sans une défaillance de la voiture", conclut Norbert Haug. "C'était une grande période et une lutte très intense, dont la meilleure incarnation est la course de 2000 à Spa."

partages
commentaires
Première au volant d'une F1 pour Lawson, avec la RB7
Article précédent

Première au volant d'une F1 pour Lawson, avec la RB7

Article suivant

Les 12 victoires de Carlos Reutemann en Formule 1

Les 12 victoires de Carlos Reutemann en Formule 1
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021