La remise en question permanente de Schumacher chez Ferrari

Après avoir remporté son premier titre mondial avec Ferrari en 2000, Michael Schumacher a demandé un test à Fiorano car il voulait s'assurer d'être toujours en mesure de piloter à son meilleur niveau.

La remise en question permanente de Schumacher chez Ferrari

C'est Jean Todt qui a fait cette révélation en début de semaine, à l'occasion de l'inauguration du Hall of Fame de la FIA à Paris. Le président de la FIA, qui était à la tête de Ferrari durant l'ère Schumacher, voulait mettre en lumière l'humilité du septuple Champion du monde durant sa carrière.

Aux manettes de la Scuderia lors des cinq titres mondiaux décrochés par Michael Schumacher entre 2000 et 2004, Jean Todt a retenu deux épisodes qui l'ont plus marqué que d'autres à l'époque : le premier sacre obtenu à l'issue du Grand Prix du Japon en 2000, puis la demande très particulière du pilote allemand quelques semaines plus tard.

"Je me souviens lorsqu'il pilotait pour Ferrari, il y a deux choses que je vais mentionner", confie Jean Todt. "en 2000, après 21 ans d'attente, Ferrari était champion avec Michael. Je l'ai pris dans mes bras sur le podium, et j'ai dit à Michael que notre vie en course automobile ne serait plus jamais la même. Clairement, cette journée à Suzuka a été le moment le plus fort dans ma carrière."

"Il y a autre chose pour montrer comment est Michael. Quand il a terminé la saison 2000 en devenant Champion, nous commencions la saison 2001. Il m'a demandé, assez timidement, car c'était quelqu'un de timide. Il paraît arrogant mais il est timide. Il m'a demandé : 'M'autoriserais-tu à faire des essais à Fiorano pour s'assurer que je suis encore en mesure de piloter ?' Il était toujours dans le doute, de savoir s'il était ou non un bon pilote. Il a fait des essais, et il n'était pas trop mal."

Schumacher poursuit son combat

Toujours convalescent, près de quatre ans après son grave accident de ski, Michael Schumacher était évidemment l'un des grands absents lors de l'inauguration du Hall of Fame, où il était représenté par Sabine Kehm.

"Michael nous manque", a souligné Jean Todt. "Il est là, il se bat toujours. Je suis heureux de voir Sabine ici, s'occuper des affaires de la famille. Je voulais que [son fils] Mick vienne ce soir, mais il fait des essais en Espagne et [sa femme] Corinna est aux États-Unis. Un combat a lieu. Michael est quelqu'un de très spécial, de très particulier pour le sport automobile. Il est spécial pour moi, c'est un ami."

Manager de longue date de Michael Schumacher, Sabine Kehm a accepté l'introduction du septuple Champion du monde dans le Hall of Fame et a prononcé quelques mots à cette occasion : "Je ne suis qu'une simple remplaçante ce soir. Nous savons tous que Michael devrait être là. Je suis certaine qu'il aimerait être ici. Il a toujours eu le plus grand respect pour tout le monde dans cette salle. Il aurait été honoré. Je sais aussi à quel point Jean est un grand ami de Michael. Je suis certaine qu'il serait fier de lui pour rendre cela possible. Je ne pense pas que ce soit seulement sa discipline qui l'ait rendu si spécial. Je pense que ce qui lui a apporté autant de succès, c'est l'amour et la compassion avec tous ceux qui sont dans cette salle, l'amour et la passion pour ce sport."

Avec Jonathan Noble et Dieter Rencken

partages
commentaires
Ferrari recrute un 9e pilote pour son académie
Article précédent

Ferrari recrute un 9e pilote pour son académie

Article suivant

Hamilton réclame une F1 "plus à l'état brut" que la F2

Hamilton réclame une F1 "plus à l'état brut" que la F2
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021