Ferrari reste l'écurie la plus populaire en F1

partages
commentaires
Ferrari reste l'écurie la plus populaire en F1
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
28 mai 2017 à 07:15

En redevenant compétitive en Formule 1, la Scuderia Ferrari renoue avec un soutien croissant des fans, l'équipe italienne étant la plus populaire du plateau.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H
Des drapeaux Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08 Hybrid
Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70-H
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Les résultats officiels du Sondage mondial des fans de F1, réalisé par Motorsport.com, montrent que Ferrari a augmenté son avance en tant qu'équipe la plus aimée.

Ferrari est l'équipe de F1 la plus populaire depuis 2010, mais ce qui est plus significatif cette année, c'est la dimension du soutien qui lui est accordé.

L'équipe est soutenue par 31,9% des sondés, soit approximativement deux fois plus que ses plus proches rivaux.

Mercedes progresse 

La plus grosse percée en matière de popularité concerne Mercedes, qui est passé de la cinquième à la deuxième équipe la plus soutenue en deux ans.

En 2008, quand cette équipe était la propriété de Honda, elle était soutenue par seulement 2,8% des fans.

En 2015, alors à la lutte pour deuxième titre mondial consécutif sous le nom de Mercedes, sa popularité avait augmenté à 8,3%, mais elle est désormais de 16,2%.

Si Mercedes est derrière Ferrari au niveau mondial, il s'agit toutefois de l'écurie la plus populaire en Grande-Bretagne, où 30,7% des fans l'ont désignée comme leur équipe favorite.

Tous les résultats du sondage peuvent être téléchargés ici : https://f1survey.motorsport.com/

Les cinq équipes les plus populaires

1. Ferrari 31.9%

2. Mercedes 16.2%

3. McLaren 15.8%

4. Red Bull Racing 14.1%

5. Williams 5%

Article suivant
Palmarès - Les vainqueurs du GP de Monaco depuis 2000

Article précédent

Palmarès - Les vainqueurs du GP de Monaco depuis 2000

Article suivant

Pirelli : l'évidence d'un seul arrêt, et le "grand mais" de Monaco

Pirelli : l'évidence d'un seul arrêt, et le "grand mais" de Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités