Vettel : "Je ne me vois pas en F1 à 40 ans"

S'il se lance dans un nouveau challenge avec Aston Martin, Sebastian Vettel sait que la fin de sa carrière approche.

Vettel : "Je ne me vois pas en F1 à 40 ans"

Après six saisons marquées par 118 Grands Prix et 14 victoires, la collaboration entre Sebastian Vettel et Ferrari vient de prendre fin. L'Allemand marchait sur les traces de son héros Michael Schumacher et espérait faire aussi bien en ramenant le titre mondial à Maranello après une période de disette ; il n'en a rien été, et la Scuderia a décidé avant même le début de la saison 2020 de se séparer de son fer de lance.

Lire aussi :

Vettel a-t-il compris cette décision ? "Je n'ai pas besoin [de la comprendre], à vrai dire, et ça ne change rien", insiste-t-il auprès de Racer. "Je ne vois pas les choses ainsi. Ça ne fonctionne pas ainsi. Ça ne me pose pas de problème, et je l'accepte complètement. Quand Mattia [Binotto, directeur de Ferrari] m'a informé au téléphone, c'était clair. Je n'ai pas essayé de me défendre ou de le convaincre, pas du tout."

"Je pense vraiment que si une porte se ferme, une autre s'ouvre. Cela a manifestement pris un peu de temps et soulevé de nombreuses questions : quelle porte veux-je ouvrir ? Ce n'est pas que j'avais le choix entre toutes les équipes, mais il s'agissait de ce que je voulais faire – plutôt pour l'avenir, si je voulais rester en Formule 1 ou non. J'ai pris ma décision et ouvert la porte."

Cette décision a été de rejoindre Aston Martin (ex-Racing Point), laquelle a été annoncée au beau milieu d'une saison 2020 catastrophique pour Sebastian Vettel, qui n'avait marqué que 16 points en huit Grands Prix et n'en a inscrit que 17 dans les neuf suivants. Celui qui a remporté quatre titres mondiaux avec Red Bull et a déjà pris 257 départs en Grand Prix à l'âge de 33 ans n'a pas l'intention de faire de vieux os dans l'élite.

"Je ne me vois pas en Formule 1 à 40 ans", déclare-t-il sans détour. "Je vais faire quelques années, mais pas dix de plus. Je pense qu'il faut être conscient de ça. Et après ce que j'ai accompli dans ce sport, il y avait le temps et la place pour réfléchir à ce que je voulais faire ensuite. Nous savons ce que j'ai décidé, et on verra comment ça se passera pour moi."

Et malgré l'échec de l'aventure Ferrari, c'est avec l'esprit serein que Vettel approche la suite de sa carrière et le reste de sa vie : "Le titre, c'était le grand objectif, donc c'est clair qu'il manque quelque chose, mais je suis sûr que je ne vais pas être frustré par ça pour le restant de mes jours. Je pense que tout se produit pour une raison – les bonnes choses comme les mauvaises – et ces dernières années, niveau performance en piste et tout, j'ai beaucoup appris."

"Je pense que cela m'aidera pour le reste de mon chemin en Formule 1 et en dehors. Je suis assurément convaincu que je pars plus riche que je ne suis arrivé, et je ne parle pas des finances ou du palmarès : plus riche en expériences et en choses qui m'aideront en chemin."

partages
commentaires

Voir aussi :

Williams va donner une journée d'essais hivernaux à Nissany

Article précédent

Williams va donner une journée d'essais hivernaux à Nissany

Article suivant

Kubica et les éternels regrets d'avoir manqué le titre en 2008

Kubica et les éternels regrets d'avoir manqué le titre en 2008
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari , Aston Martin Racing
Auteur Benjamin Vinel
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021