Sebastian Vettel doit encore s'habituer à son Aston Martin

Sebastian Vettel ne cache pas qu'il doit encore apprivoiser son nouveau bolide, l'Aston Martin AMR21.

Sebastian Vettel doit encore s'habituer à son Aston Martin

Recrue phare d'Aston Martin (ex-Racing Point) pour la saison 2021 de Formule 1, Sebastian Vettel avait déjà piloté sa nouvelle monoplace à Silverstone pour un shakedown, mais il n'avait pu effectuer que quelques tours de piste sous la pluie avec des pneus de démonstration. Ses premiers véritables essais au volant de l'AMR21 ont donc eu lieu ce matin à Bahreïn, et le quadruple Champion du monde a parcouru 51 boucles avec un meilleur temps de 1'33"742 en pneus C3 prototypes, avant de céder sa voiture à Lance Stroll pour la séance de l'après-midi.

"C'était très productif", se félicite Vettel dans une interview publiée sur le site officiel de la F1. Il reconnaît néanmoins : "Il reste beaucoup de nouvelles choses auxquelles je dois m'habituer. Bien sûr, la voiture est différente, elle est exploitée différemment, c'est une unité de puissance différente. Il y a beaucoup de boutons et de procédures différents. Mais aussi en matière de maniabilité, la voiture est différente, l'approche est donc différente. Et il y a les trucs de base – la direction, les freins, le comportement de la voiture – auxquels je dois m'habituer."

Lire aussi :

"J'ai donc pas mal de marge de progression, et il faut que j'améliore mon pilotage, que je fasse connaissance avec la voiture. Mais la matinée a été, en toute honnêteté, assez délicate, car il y a beaucoup de vent et l'adhérence était faible. Je pense que tout le monde faisait face aux mêmes conditions de piste. Mais c'était quand même très, très bien de me faire une véritable idée de la voiture et de m'habituer aux éléments nouveaux."

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR21, monte dans sa monoplace

"Pour l'instant, je n'ai pas prêté beaucoup d'attention aux temps au tour, plutôt à la sensation et à notre programme afin de se faire une véritable idée de la voiture, nous essayons d'extraire beaucoup de données. C'est peut-être un peu ennuyeux à ce stade, mais j'ai pris du plaisir dans la voiture, à glisser, et il reste davantage de choses à venir dans les prochains jours."

Vettel a par ailleurs eu le loisir de découvrir l'unité de puissance Mercedes, lui qui a couru un Grand Prix avec BMW, 113 avec Renault puis 143 avec Ferrari dans le dos depuis le début de sa carrière. "Il est évidemment différent", dit l'Allemand de son nouveau groupe propulseur. "Mais en matière de performance, tout le monde connaît la force du moteur Mercedes, donc de ce côté-là, nous n'avons pas d'excuse."

Lire aussi :

Vettel et Stroll vont continuer de se partager le volant de l'Aston Martin AMR21 lors des deux prochains jours, à chaque fois avec l'un en piste le matin et l'autre l'après-midi.

partages
commentaires
Max Verstappen : "Pas nécessaire de parler du rythme"

Article précédent

Max Verstappen : "Pas nécessaire de parler du rythme"

Article suivant

Les pilotes "unis" pour donner leur chance aux courses sprint

Les pilotes "unis" pour donner leur chance aux courses sprint
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021