Vettel ne veut pas de manager malgré son avenir incertain

Sebastian Vettel préfère continuer à gérer son avenir seul, bien que sa place sur la grille en Formule 1 soit en danger.

Vettel ne veut pas de manager malgré son avenir incertain

La Scuderia Ferrari a décidé de se séparer de Sebastian Vettel après six saisons de collaboration pour le remplacer par Carlos Sainz, qui épaulera Charles Leclerc à partir de 2021. Les portes des top teams sont fermées pour le quadruple Champion du monde, pour qui la seule option intéressante serait de rejoindre l'écurie Racing Point, qui deviendra Aston Martin l'an prochain – bien que Lance Stroll et Sergio Pérez soient théoriquement déjà confirmés.

Lire aussi :

Or, Vettel a toujours préféré gérer sa carrière seul, sans manager, s'appuyant toutefois sur le soutien de proches tels que Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile. L'Allemand a rejoint le giron de la marque au taureau en 2001, alors qu'il évoluait encore en karting, et y est resté jusqu'en 2014, après avoir remporté quatre titres mondiaux. Par ailleurs, il peut également compter sur Britta Roeske pour gérer ses relations avec les médias, et il fait appel à des avocats pour finaliser ses contrats.

Lorsque l'ancien pilote Ralf Schumacher lui demande, dans un entretien pour la chaîne Sky, si le moment est venu de trouver un manager, Vettel répond : "Peut-être, cela aide çà et là. Mais j'ai toujours procédé ainsi. Certaines personnes vont et viennent. Il y a beaucoup de gens qui vous font des compliments, et quelques semaines plus tard, les mêmes vous critiquent."

"J'ai toujours été… je ne veux pas dire seul, car il y a évidemment des gens autour de moi qui me soutiennent. Mais je pense que savoir à qui on peut faire confiance et avec qui on peut construire est plus important que l'opinion publique. Je pense avoir un environnement bon et solide, j'ai encore le moral et c'est assez clair dans ma tête. Je n'ai jamais été vraiment dépendant de ce que pourrait être la perception externe, de ce que pensent et disent les gens. Dieu merci, je n'ai jamais trop dépendu de ça. Je ne suis pas tout ce qui est écrit ou dit."

Avec Jonathan Noble et Christian Nimmervoll

partages
commentaires

Voir aussi :

Flavio Briatore hospitalisé après avoir contracté le COVID-19

Article précédent

Flavio Briatore hospitalisé après avoir contracté le COVID-19

Article suivant

La FIA précise l'interdiction de modes moteurs différents

La FIA précise l'interdiction de modes moteurs différents
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021