Seidl estime que la F1 ne doit pas être qu'un spectacle

Pour Andreas Seidl, les courses imprévisibles comme le GP de Turquie sont divertissantes mais l'ADN de la F1 impose que les meilleures voitures se battent pour les meilleures positions.

Seidl estime que la F1 ne doit pas être qu'un spectacle

Même si, pour la dixième fois de la saison en 14 Grands Prix, c'est Lewis Hamilton qui a remporté le GP de Turquie, avec une avance d'une demi-minute, la surface glissante et les conditions pluvieuses en qualifications et en course ont redistribué les cartes à Istanbul. Ainsi, c'est Lance Stroll qui a signé la pole position, alors qu'en course Sergio Pérez et Sebastian Vettel ont accompagné le septuple Champion du monde sur le podium.

Pour Andreas Seidl, si la F1 doit se réjouir de conditions qui chamboulent la hiérarchie et imposent des défis différents aux écuries, elle est aussi une discipline qui porte en elle la valorisation des performances des monoplaces et la récompense des meilleures structures. "Il y a eu beaucoup de commentaires dans les deux sens", a déclaré le directeur allemand de McLaren sur le spectacle produit par les conditions turques.

Lire aussi :

"Est-ce positif ou négatif pour la F1, ce que nous avons vu vendredi et samedi [derniers] ? Bien sûr, une course comme ça... en même temps, il faut également admettre que nous avons vu cela plusieurs fois dans des conditions humides ou des conditions délicates, ces courses excitantes où il se passe beaucoup de choses."

"Il est clair que tout le monde veut voir des voitures se battre en piste, des dépassements, que ça ne soit pas toujours les mêmes voitures en tête, que des gens peuvent en fait gagner des positions en revenant depuis l'arrière du peloton. Mais dans le même temps, la F1 c'est également, dans des conditions normales, concevoir ou construire la meilleure voiture et en faire la monoplace la plus performante. Et ensuite, il est aussi normal que la meilleure voiture soit devant en qualifications et en course également. Cela fait aussi partie de l'ADN de la F1."

La réglementation 2022 doit mettre en place, sur le plan technique, des monoplaces moins dépendantes des perturbations aérodynamiques, capables de se suivre et donc de favoriser les luttes, afin d'améliorer le spectacle. Pour Seidl, il s'agira d'un pas en avant.

"Je pense que beaucoup de choses positives vont arriver à partir de 2022 avec la nouvelle réglementation technique, qui devrait permettre aux voitures d'être plus proches, ce qui devrait donc aussi permettre de voir des dépassements ; tous les autres trucs qui vont également être mis en place, comme le plafond de dépenses, devraient aider à resserrer le peloton. Et ainsi, je pense qu'il n'y a aucune raison d'être pessimiste."

partages
commentaires

Voir aussi :

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui

Article précédent

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui

Article suivant

La F1 va s'en tenir à l'hybride, selon son directeur stratégie

La F1 va s'en tenir à l'hybride, selon son directeur stratégie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Fabien Gaillard
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021