McLaren reste méfiant : "On nous a détruits" à Zandvoort

Andreas Seidl estime que McLaren ne doit pas relâcher ses efforts pour revenir à l'avant de la grille en dépit du doublé acquis au Grand Prix d'Italie.

McLaren reste méfiant : "On nous a détruits" à Zandvoort

En franchissant la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Italie aux deux premières positions, Daniel Ricciardo et Lando Norris ont offert à McLaren un doublé tant espéré. La performance a été dignement célébrée à Woking cette semaine, mais Andreas Seidl n'a pas oublié que le chemin était encore long pour son équipe. Il a suffi au directeur de prendre l'exemple du revers essuyé au Grand Prix précédent, aux Pays-Bas, pour souligner la profondeur du fossé séparant McLaren des top teams.

"Je respecte Mercedes et Red Bull pour avoir conçu une voiture capable de se battre pour la victoire à chaque course", a expliqué Seidl. "Voilà ce qui nous sépare de ces gars-là, donc je ne prête pas trop attention au doublé. Au fond, c'est un résultat incroyable pour nous, mais à peine sept jours plus tôt, on nous a détruits en matière de performance à Zandvoort. Notre voiture a toujours du retard sur les top teams, c'est pourquoi nous devons continuer de travailler dur pour combler ce retard sur tous les types de circuits."

Lire aussi :

Mais cette victoire montre surtout que McLaren avance dans la bonne direction, ce qui permet aux membres de l'équipe de rester motivés. "[La victoire] est la meilleure motivation pour continuer à avancer", a lancé l'Allemand. "Bien entendu, je suis très satisfait de ce que les deux pilotes ont montré, et je suis très heureux de la progression de Daniel depuis la pause estivale vers le niveau qu'il veut atteindre, vers le niveau que nous voulons qu'il atteigne. Et ça s'ajoute à Lando, qui est dans une forme incroyable cette année. Nous en avons besoin pour pouvoir nous battre contre Ferrari et revenir aux avant-postes."

Si McLaren s'est bien remis de son divorce avec Honda en améliorant chaque année sa position au classement des constructeurs jusqu'à atteindre la troisième place en 2020, l'écurie n'avait plus gagné depuis 2012. Lors de ces neuf années de disette, des équipes comme AlphaTauri, Racing Point et Alpine ont triomphé, en devançant parfois une McLaren. Mais Seidl a affirmé que cette situation ne l'avait jamais contrarié.

"Ce n'est pas frustrant de voir d'autres pilotes gagner des courses parce qu'au final, si l'on gagne une course, on le mérite. Pour moi, le plus important est de voir que nous progressons constamment en tant qu'équipe. Nous allons arriver à un stade où nous pourrons gagner chaque week-end grâce à la performance pure, sans prendre en compte les caractéristiques de la piste, le choix des pneus ou les conditions. Je suis concentré sur cet objectif", a-t-il poursuivi.

"Mais, évidemment, nous voulons saisir des opportunités lorsqu'elles se présentent, parce qu'un moment comme [le GP d'Italie] est tout simplement inoubliable pour tous les membres de l'équipe. Il est important de le fêter car cela n'arrive pas souvent en ce moment. Mais nous sommes sur une pente ascendante. Il y a encore beaucoup de travail mais nous sommes très heureux d'avoir pu signer ce résultat."

partages
commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Article précédent

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Article suivant

Valtteri Bottas motivé par le projet Alfa Romeo

Valtteri Bottas motivé par le projet Alfa Romeo
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021