Sepang du point de vue pneumatique

La Malaisie est l’une des surfaces les plus abrasives de la saison

La Malaisie est l’une des surfaces les plus abrasives de la saison. C’est en partie pour cette raison que les deux mélanges les plus durs ont été sélectionnés par Pirelli ce weekend. Le pneu dur P Zero Orange dispose d’une fenêtre de fonctionnement élevée, là où le medium P Zero Blanc dispose d’une fenêtre plus basse. Il s’agit d’une combinaison idéale pouvant composer avec toute éventualité. Les caractéristiques de durabilité du nouveau pneu dur sont proches de celles du medium de l’an dernier, offrant par conséquent des temps au tour environ 0.4 à 0.5 sec plus rapides que les pneus durs 2012. La piste de Sepang est construite sur un ancien marécage, doté d’une surface fondamentalement irrégulière. L’asphalte a été re-surfacé en 2007, adoucissant la majorité des bosses. Il en reste malgré tout quelques unes.

L’an dernier, les mélanges dur et medium furent également choisis pour le GP de Malaisie. Le top 5 adopta une stratégie à 3 arrêts : intermédiaire-pluie-intermédiaire. Bruno Senna, 5ème, s’était arrêté à 4 reprises. Techniquement parlant, la Malaisie place des demandes latérales élevées sur les pneus. Il s’agit du circuit proposant les secondes charges latérales les plus importantes de la saison, après Barcelone. Une caractéristique pouvant faire monter les pneus en température dans la structure-même jusqu’à un maximum de 130°C.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bruno Senna
Type d'article Actualités