Sepang promet un défi relevé aux équipes avec un nouvel asphalte

partages
commentaires
Sepang promet un défi relevé aux équipes avec un nouvel asphalte
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Basile Davoine
27 sept. 2016 à 10:55

Directeur technique de Pirelli, Mario Isola s'attend à ce que le tracé de Sepang, re-surfacé avant le Grand Prix cette année, propose un véritable défi aux équipes.

Mario Isola et Paul Hembery (Pirelli)
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 mène au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 mène au départ
Mario Isola, manager de Pirelli Racing (à g.) et Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport (à d.)
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Pneus Pirelli

En plus de proposer une surface moins abrasive, toutes les bosses ont été supprimées sur le tracé de Sepang et l'inclinaison de certains virages a été modifiée, ce qui aura impact sur les trajectoires. 

L'un des principaux objectifs de ces travaux était de réduire l'incidence de l'eau stagnante, ce qui modifiera également le circuit dans des conditions humides. Par le passé, des soucis d'écoulement ont été rencontrés au niveau du virage 9, avec de l'eau qui restait sur la piste après les averses. 

"Il y a beaucoup de modifications sur le circuit", précise Mario Isola à Motorsport.com"Nous avons déjà pris des mesures sur l'asphalte, car nos collègues du Superbike étaient là il y a quelques mois, juste après le re-surfaçage du circuit, et nous leur avons demandé de prendre des mesures avec le système laser que nous utilisons."

"La piste est un peu moins agressive que par le passé, donc la rugosité est un peu moins importante. La Malaisie est au-dessus de la moyenne, c'était plus de 120% par rapport à notre base de référence, et c'est descendu de 5 à 10%, ce qui est un gros palier."

"L'autre point à considérer est que, lorsque l'on a un nouvel asphalte, son vieillissement, particulièrement au début, est assez rapide. Quand nous prendrons des mesures en Malaisie, ce sera différent du mois de juin. Les bosses ne sont plus là, c'est complètement plat. Et l'inclinaison de certains virages est complètement différente."

Mario Isola assure que les équipes auront beaucoup à apprendre quand les voitures seront en piste vendredi : "L'incidence est difficile à prédire pour nous, mais je suppose que les trajectoires seront un peu différentes, et que les temps au tour seront aussi un peu différents en raison de ces changements."

"Je pense qu'il y a un peu d'incertitude. Ils ne peuvent pas complètement considérer que c'est un nouveau circuit, mais il y a des changements. La rugosité différente signifie que la température sur le pneu est différente, que la dégradation est différente, et ainsi de suite. Sans bosses, on peut rouler plus bas, ce qui implique des niveaux d'appui différents, et cela a clairement une incidence sur la voiture."

Concernant les choix de pneus, les équipes ont tout de même pu prendre leur décision sur la base d'informations communiquées par Pirelli suite au re-surfaçage de la piste de Sepang. 

"Nous leur avons donné des informations au sujet du nouvel asphalte avant qu'ils ne fassent leur choix, car la décision devait être prise il y a 14 semaines, et si je ne me trompe pas, nos collègues du Superbike sont venus en juin. C'était plutôt serré, mais nous leur avons donné l'information avant de faire le choix."

"Par exemple, nous avons connu la même situation à Spielberg et à Budapest, avec un re-surfaçage complet du circuit. Par exemple, en Autriche, nous ne pouvions pas envoyer d'ingénieurs mesurer l'asphalte à temps, avant le choix."

"Pour cette raison, nous avons trouvé un accord avec les équipes pour envoyer des ingénieurs, mesurer la piste, et leur donner une semaine de plus pour faire un choix. En Hongrie, nous avons pu prendre des mesures avant le choix. Dans ces trois cas, ils ont eu l'opportunité de choisir les pneus après que nous leur ayons donné des informations sur le tarmac."

Article suivant
Pneus - Ferrari agressif et Red Bull conservateur à Suzuka

Article précédent

Pneus - Ferrari agressif et Red Bull conservateur à Suzuka

Article suivant

McLaren - Button, une 300e "chaude" sur un circuit "classique"

McLaren - Button, une 300e "chaude" sur un circuit "classique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités