Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
14 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
35 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
119 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
224 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

Sirotkin vise un retour en F1 "à moyen/long terme"

partages
commentaires
Sirotkin vise un retour en F1 "à moyen/long terme"
Par :
11 janv. 2019 à 14:52

Ayant perdu son baquet en Formule 1, Sergey Sirotkin joue désormais les touche-à-tout mais ne perd pas de vue son objectif premier : un retour dans l'élite, un jour ou l'autre.

Sergey Sirotkin, Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams Racing lors de la photo de fin d'année de Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams Racing
Le casque de Sergey Sirotkin, Williams Racing lors de la photo de fin d'année de Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams Racing
Sergey Sirotkin, Williams Racing parle aux médias

B.V., Marrakech - Sergey Sirotkin participait l'an dernier à sa toute première saison en Formule 1, qu'il a conclue au dernier rang du championnat du monde avec un point au compteur au volant de sa Williams. Son mécène SMP Racing n'a donc pas souhaité lui allouer les fonds nécessaires pour renouveler l'expérience au sein de la structure de Grove.

Depuis, Sirotkin évalue ses options avec notamment un test avec Audi en DTM et une évidente porte ouverte au sein de l'écurie SMP Racing, engagée en WEC dans la catégorie LMP1. Il n'empêche que le Russe de 23 ans ne perd pas de vue la catégorie reine du sport automobile.

Lire aussi :

"Il est clair que l'objectif principal est de revenir sur la grille en F1", admet Sirotkin, s'exprimant lors de la conférence de presse de l'E-Prix de Marrakech en Formule E. "Il est actuellement trop tôt pour dire à quel point ce sera facile ou possible d'y parvenir, mais c'est un objectif à moyen/long terme."

"Là, tout ce que je sais, c'est que je vais avoir quelques courses en WEC – en LMP1 ou en GT –, sûrement une dès le mois prochain [les 1000 Miles de Sebring, en mars, ndlr], donc j'aurai quelque chose à piloter. Puis peut-être qu'il y aura de nouvelles opportunités de faire d'autres courses et d'élargir mon programme."

Deuxième test en Formule E pour Sirotkin

En attendant, si Sirotkin est présent dans le paddock de la Formule E, c'est parce qu'il va participer avec l'écurie Mahindra au Rookie Test de ce dimanche sur le Circuit Moulay El Hassan. Une journée d'essais qui, l'an dernier, a aidé trois pilotes à obtenir des baquets pour la saison 2018-19 : Maximilian Günther, Gary Paffett et Alexander Albon, même si ce dernier s'est finalement éclipsé pour rejoindre la F1.

"Je suis là, en Formule E, pour quelques jours, et cela m'intéresse de découvrir ce qu'il en est, car il serait intéressant d'obtenir peut-être un contrat ici à l'avenir", reconnaît Sirotkin, dont ce ne sera en tout cas pas la première fois au volant d'une monoplace tout électrique : il avait réalisé une séance d'essais il y a quelques années.

"Si je ne m'abuse, c'était en 2015, en tout cas il y a longtemps, sur un circuit minuscule en Sicile", se remémore-t-il. "Il pleuvait des cordes, c'est tout ce dont je me souviens ! Ce n'était pas une expérience très représentative." Ce dimanche en revanche, la piste sera sèche et propice à l'accumulation des tours.

Article suivant
Pourquoi McLaren a recruté un nouveau patron

Article précédent

Pourquoi McLaren a recruté un nouveau patron

Article suivant

Revue technique - Renault toujours en restructuration

Revue technique - Renault toujours en restructuration
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Sergey Sirotkin
Auteur Benjamin Vinel