Pérez a failli abandonner et perdre la victoire

Si Sergio Pérez a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan, il a bien failli en être autrement.

Deuxième victoire en Grand Prix pour Sergio Pérez ! Le pilote Red Bull s'est imposé cet après-midi à Bakou lors d'une course au final passionnant. Pérez n'était pourtant que sixième sur la grille de départ, mais il s'est défait de Sainz puis Gasly au premier tour, a dépassé Leclerc quelques instants plus tard et a fait l'overcut à la Mercedes de Hamilton lors de la phase d'arrêts au stand.

Lire aussi :

Par la suite, Red Bull se dirigeait vers un doublé, Verstappen menant avec plusieurs secondes d'avance et Pérez maintenant un écart d'environ une seconde sur Hamilton… mais le leader néerlandais a subi une crevaison à haute vitesse après 45 des 51 tours et a conclu sa course dans le mur.

Pérez a ainsi hérité de la première place, et après une interruption au drapeau rouge, a pris un moins bon envol que Hamilton au restart… mais le pilote Mercedes a manqué son freinage au premier virage et a tiré tout droit. Pérez n'avait plus qu'à assurer pour s'imposer.

"Je suis extrêmement content de cette journée", se délecte le Mexicain. "Tout d'abord, je dois dire que je suis vraiment désolé pour Max, car il a fait une course remarquable et il méritait vraiment la victoire, ça aurait été incroyable de faire ce doublé pour l'équipe. Mais en fin de compte, c'est une journée fantastique pour nous, et nous sommes passés près de l'abandon, mais heureusement nous sommes parvenus à finir la course. C'était vraiment très difficile jusqu'au bout."

Effectivement, le dénouement aurait pu être bien différent pour Pérez, qui s'est immobilisé en bord de piste après être passé sous le drapeau à damier, victime d'un problème hydraulique. En attendant, le Mexicain peut savourer son succès après ce duel haletant avec Hamilton.

"Il était très rapide tout au long de la course. Il m'a attaqué dès le premier tour, il m'a mis la pression dès le début", souligne Pérez, qui ajoute au sujet de la seconde extinction des feux : "J'ai pris un mauvais départ et il était à côté de moi mais je me suis dit que je n'allais pas rater ça, j'ai freiné aussi tard que possible et lui aussi. Ça n'a pas marché pour lui. Au moins c'est une bonne journée pour l'équipe. C'est vraiment un gros coup de fouet pour ma confiance et celle de l'équipe."

Cette victoire permet en tout cas à Pérez de se propulser à la troisième place du championnat, titulaire de 69 points contre 66 pour Norris. Verstappen (105) et Hamilton (101) restent loin devant.

partages
commentaires
Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP d'Azerbaïdjan 2021

Article précédent

Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP d'Azerbaïdjan 2021

Article suivant

Championnat - Verstappen et Hamilton au point mort !

Championnat - Verstappen et Hamilton au point mort !
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021