Seulement la satisfaction d'avoir vu l'arrivée pour Alonso

Le Grand Prix du Brésil a été une autre épreuve éprouvante pour l'équipe McLaren.

Seizième à l’arrivée avec seulement la Sauber de Marcus Ericsson et les deux Manor de Stevens et Rossi derrière lui, Fernando Alonso aurait aussi bien pu se prélasser sur une chaise, comme lors des qualifications du GP du Brésil!

Pour autant, le pilote Espagnol peut se satisfaire du fait d’avoir vu l’arrivée après avoir connu tout de même deux changements d’unité de puissance Honda dans le même weekend. 300 kilomètres de fiabilité sont donc en soi une performance pour la marque japonaise, qui calibre encore son V6 turbo hybride.

"Finir la course était la priorité après plusieurs abandons", admet Alonso. "Malheureusement, la voiture n'était pas à 100% dès le début, c'était étrange. Mais heureusement, nous avons fini et engrangé des données pour l'an prochain", poursuit celui qui aura seulement goûté aux joies du podium lors d’une blague faite avec Jenson Button, samedi.

Il serait désormais difficile pour McLaren d'aller chercher la position de Sauber au Championnat du Monde par Equipes.

Alonso a une théorie quant au manque de maniabilité de sa monoplace en course.

"Nous avons mis un nouveau moteur et nous n'avons pas eu de tours pour le régler, donc c'est peut-être normal. Au moins, nous avons fini la course, nous avons pris des données et nous les analyserons pour voir comment progresser".

Maintenant, alors que la F1 se dirige vers l’ultime manche de la saison, à Abou Dhabi, Alonso n’a qu’un souhait : "des vacances et du travail avec l'équipe pour préparer l'an prochain d'une meilleure façon!"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Sous-évènement Course
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Résumé de course
Tags reaction