SLF - Course 1 : Victoire de Van der Drift devant Rigon

Il fait déjà très chaud pour la première course et de nombreuses machines arborent des orifices d’aération percés à même la coque aérodynamique

Il fait déjà très chaud pour la première course et de nombreuses machines arborent des orifices d’aération percés à même la coque aérodynamique. Au départ, Julien Jousse (AS Roma) s’élance parfaitement et gagne trois positions dès le premier tour, passant de la 15ème à la 12ème position. Tristan Gommendy, avec la monoplace du Galatasaray, gagne également une place et pointe 16ème après la première boucle, tandis que pour son premier départ lancé en SuperLeague Formula, Jaap van Laan se fait chiper deux positions et rétrograde à la 14ème place avec les Girondins de Bordeaux.

Après son tête à queue du quatrième tour, il devient clair pour Tristan Gommendy que sa course se fera derrière. Toujours victime d’une important sous-virage, et tandis qu’il rejoint la machine de Beijing, le Parisien ne déborde pas d’agressivité pour tenter de passer, pensant à la grille inversée de la seconde manche.

La valse des ravitaillements se déroule sans soucis pour les représentants des couleurs françaises. Sur une stratégie décalée, les Girondins de Bordeaux retardent au maximum leur arrêt et stoppent Van Laan quatre boucles après les leaders de la course. C’est pendant ces tours clairs que le Néerlandais parviendra à maintenir un écart suffisant pour sauver sa position. Il mettra même la pression en dernier tiers de course sur le FC Porto d’Alvaro Parente pour le gain de la 11ème place, sans trouver la solution. Il bénéficiera cependant de l’abandon de Duncan Tappy (Flamengo) pour finir 12ème, dans la même position que celle qu’il occupait au départ.

Pour Jousse, c’est la soupe à la grimace : les problèmes récurrents de boîte de vitesses n’ont pas été résolus depuis le début du week-end. Mauvaise saga de l’été, cette avarie interminable contrariera tous ses espoirs : au moment de descendre les rapports, un problème de pression l’obligera à négocier certains virages en 5ème ou 6ème vitesse. Des problèmes que connaîtront également Yelmer Buurman (Milan AC) et le pilote d’essais Virgin Racing F1 Andy Soucek (Sporting Portugal).

Après une belle bagarre qui ne vit jamais les deux monoplaces de tête de Van der Drift (Olympiacos) et Rigon (Anderlecht) se quitter de plus d’une seconde, c’est le pilote Néerlandais qui l’emportera et se mettra en quête d’une qualification pour une 3ème SuperFinale consécutive.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Tristan Gommendy , Alvaro Parente , Julien Jousse , Yelmer Buurman , Andy Soucek , Duncan Tappy
Équipes Virgin Racing
Type d'article Actualités