SLF - Jousse a impressionné pour ses débuts en GT

La journée de Vendredi était dédiée aux essais libres

La journée de Vendredi était dédiée aux essais libres. D'abord au volant de la Corvette GT1 du team Mad Croc Racing, Julien effectuait ses premiers tours officiels dans un championnat du Monde. Il ne réalisait que quelques boucles, afin d'économiser des pneus pour la suite du weekend. Son feeling était bon, et la confiance était de mise pour la suite!

En Superleague, il ne réalisait qu'un seul et unique tour chronométré le matin, tombant en panne de freins la faute à une durite défaillante. La séance de l'après-midi, qui s'annonçait difficile en vue du retard accumulé allait s'avérer positive, Julien signant le quatrième temps.

Place aux qualifications ce samedi, avec tout d'abord le GT1. Suite à des essais de changements de pilotes, Julien, qui officiait en temps que 'pilote n°1', prenait le départ de la 'Q1', déterminant les 16 qualifiés pour la Q2. Malgré une erreur lui coûtant deux dixièmes lors de son 'tour qualif', Julien signait un probant troisième temps, à moins d'un dixième du meilleur. Son équipier Xavier Maassen avait pour sa part en charge de qualifier la voiture dans les huit premiers en Q2, afin de permettre à Julien de se battre pour la pole position en Q3. Malheureusement, il n'y parvenait pas et terminait douzième. Le regret était d'autant plus grand que Julien était plus rapide que le futur poleman lors de leur confrontation en Q1.

S'il avait prouvé sa vitesse en GT malgré un résultat brut décevant, il ne s'attendait pas à la contre-performance qui allait marquer sa qualification Superleague. Il s'élançait surmotivé et plein de confiance lors de sa qualification de groupe, mais se rendait compte dès les premiers mètres que son auto ne lui permettrait pas de réaliser une belle performance. Se plaignant d'un manque d'adhérence général, il allait signer le septième temps, synonyme de quatorzième place sur la grille de départ de la course 1.

Le temps de changer de combinaison et la course 1 (dite course de qualification) de GT démarrait. Le départ était pris par le pilote 2, Xavier Maassen. Auteur d'un superbe début de course, le pilote hollandais rendait l'auto à Julien à la cinquième position. Suite à une perte de dix secondes pendant le pit stop, c'est dixième que Julien ressortait. Au terme d'une belle attaque, il coupait finalement la ligne en septième position, place qu'il occupera demain lors du départ de la course de Championnat. En guise de bonus, il signait le meilleur tour en course pour ses débuts, face à des pilotes de la trempe de Pedro Lamy, Karl Wendlinger ou encore Enrique Bernoldi!

Julien Jousse :


"Pour la Superleague je suis très déçu, je n'avais juste pas de grip, il m'était impossible de faire mieux. Je suis condamné à attaquer demain, pour atteindre la Superfinale. En GT en revanche je suis satisfait de mon apprentissage rapide, j'ai prouvé que j'étais là et j'ai ramené la voiture à l'arrivée, malgré une course très 'chaude'... Je devais apprendre les pneus de ce championnat et les spécificités de cette catégorie, c'est désormais chose faite et je suis très confiant pour demain. Physiquement je tiens le coup, je vais maintenant faire mon débriefing Superleague avec mes ingénieurs car je n'ai pas pu avant le GT. Nous devons trouver la solution pour les courses de demain! ''

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Enrique Bernoldi , Karl Wendlinger , Pedro Lamy , Xavier Maassen , Julien Jousse
Type d'article Actualités