Smedley : 2019 a été la meilleure saison de Vettel en carrière

Rob Smedley estime que la saison 2019 de Sebastian Vettel était sa meilleure en carrière, car la première durant laquelle il a fait face à une telle adversité.

Smedley : 2019 a été la meilleure saison de Vettel en carrière

Sebastian Vettel aura passé six saisons chez Ferrari et a été vice-Champion du monde à plusieurs reprises, se battant pour le titre en 2017 et 2018, et il a également connu une très belle saison en 2015, pour ses débuts en rouge, avec trois succès. Il a aussi remporté quatre titres mondiaux avec Red Bull, allant jusqu'à gagner 13 courses en une seule saison. Mais selon Rob Smedley, ancien ingénieur de course de la Scuderia, ce n'est pas durant ces années-là que l'Allemand a effectué sa meilleure saison, et il juge qu'il s'agirait d'une grande perte pour la F1 s'il n'écrivait pas un autre chapitre de sa carrière dans une autre équipe.

"Je pense que ça en serait une, car je pense que nous avons un très bon pilote, un pilote incroyable", explique Smedley au site officiel de la F1, avant de se lancer dans un constat dont il reconnaît qu'il va faire débat. "Et vous savez ce que je qualifie comme sa meilleure année en Formule 1 ? Je vais me faire critiquer pour cela, mais sa meilleure année en F1 était la saison dernière, c'était 2019."

Lire aussi :

Un avis qui peut laisser dubitatif, compte tenu des erreurs commises par l'Allemand à Bahreïn, Silverstone et Monza notamment, et de sa position peu flatteuse au championnat, puisqu'il a terminé cinquième et a été battu par son équipier Charles Leclerc. Mais pour Smedley, c'est justement le fait que Vettel ait connu son année la plus compliquée qui fait que ça a été sa meilleure en F1.

"Je pense qu'il a fait face au plus gros défi de sa carrière cette saison, et tout le monde l'a éliminé car c'était la chose la plus facile à faire, et a jugé que Charles allait faire des progrès et que ça serait la fin de Sebastian. Je pense qu'on a vu le vrai Sebastian Vettel vers la fin d'année, celui que l'on avait un peu perdu, et je suis sûr qu'il admettrait facilement qu'il n'était pas là où il le voulait, tant au sein de l'équipe que face à son équipier en début de saison, mais il a gardé la tête baissée et, c'est le signe d'un vrai champion, il est revenu."

"Sebastian avait toute la pression, sans aucun doute. Je pense qu'il a eu plus de pression que n'importe quand dans sa carrière. Et il a été face à de bons pilotes, contre des Champions du monde. Il a dominé Kimi [Räikkönen], et Mark [Webber] chez Red Bull, et Mark n'est pas n'importe qui, c'est un pilote très rapide, et Vettel a réussi à le dominer. Mais je ne suis juste pas sûr qu'il ait déjà relevé un défi tel que celui qu'il a affronté en 2019, donc en l'ayant vu surmonter cela et revenir marquer son autorité après un début difficile, je considère que l'on a vu quelque chose de spécial."

Lire aussi :

L'autorité dont parle Smedley s'est surtout vue en Russie selon lui, où Vettel a dépassé Leclerc dans la longue ligne droite après le départ et n'a pas rendu sa position au Monégasque, en dépit d'un accord tacite grâce auquel il aurait dû laisser repasser Leclerc après avoir bénéficié de son aspiration pour se protéger des Mercedes. Malgré de nombreuses injonctions à la radio, Vettel n'a pas cédé, et Smedley juge que c'était important pour le quadruple Champion du monde.

"Je suis sûr que Mattia [Binotto] ne sera pas d'accord avec moi sur ce point particulier, mais la Russie était un exemple sur ce sujet. Il est parti devant, et il l'a fait en dépit des discussions portant sur l'éventualité où il serait devant à ce moment-là. Il a pris la décision de lui-même, dans sa tête et dans son casque, de rester là et de ne pas le laisser repasser. Et je pense que c'est le signe d'un très grand, qui cherche toujours la victoire."

partages
commentaires
C'était un 1er juin : la dernière victoire de Williams à Monaco

Article précédent

C'était un 1er juin : la dernière victoire de Williams à Monaco

Article suivant

Le Mugello en lice pour un éventuel second GP en Italie ?

Le Mugello en lice pour un éventuel second GP en Italie ?
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021