Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
23 jours
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
25 sept.
EL1 dans
44 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
31 oct.
Prochain événement dans
80 jours

Soupçon de message codé - Pas de sanction pour Ferrari

partages
commentaires
Soupçon de message codé - Pas de sanction pour Ferrari
Par :
7 avr. 2016 à 10:15

À la demande d’une équipe concurrente, Ferrari a fait l’objet d’une investigation pour l’utilisation d’un message codé lors du Grand Prix d’Australie. 

Au tout début de la saison, la FIA a largement durci les restrictions radio entre le pilote et le muret des stands, interdisant également tout usage de message codé pour tenter de les contourner. 

Le week-end dernier, en marge du Grand Prix de Bahreïn, une équipe a présenté à la FIA une photo montrant le panneau adressé à Sebastian Vettel depuis les stands pendant la course. Ce panneau comportait le message "3.2-LFS6-P1". Il est difficile de savoir réellement à quoi faisait référence cet intitulé, mais une option qui peut être sélectionnée sur le volant de l’Allemand porte justement le nom "LFS6". 

Théoriquement, il n'est plus autorisé de donner une instruction au pilote pour qu'il modifie les réglages sur sa monoplace. Cependant, après avoir reçu les explications de Ferrari et considérant qu’il s’agissait de la première course durant laquelle les restrictions s’appliquaient, la FIA a décidé de ne pas aller plus loin. Ce message rapporté à la FIA ne serait d’ailleurs qu’un seul parmi de nombreux autres soumis par différentes équipes. 

 

Volant de Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Volant de Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H

Photo de: Ferrari

Avant le Grand Prix d’Australie, le directeur de course Charlie Whiting avait précisé la nouvelle réglementation au sujet du panneautage en ces termes : "Ils sont autorisés à délivrer les mêmes messages que ce qui est permis à la radio, et pas plus."

"Il y a eu des soupçons selon lesquels, par exemple, donner le décompte des tours en rouge signifierait quelque chose, et signifierait autre chose en jaune ou en blanc ; ce genre de choses. Nous avons une caméra pointée vers tous les pitboards, donc si nous voyons quelque chose d’inhabituel nous pourrons demander pourquoi."

"Je crois qu’ils feront de leur mieux pour essayer de donner autant d’informations que possible aux pilotes, mais j’espère seulement qu’ils continueront de le faire en respectant les règles."

Avec Roberto Chinchero et Jonathan Noble

Qualifications - Trois équipes détiennent la clé des discussions

Article précédent

Qualifications - Trois équipes détiennent la clé des discussions

Article suivant

Ecclestone - Ferrari, les Rolling Stones de la F1

Ecclestone - Ferrari, les Rolling Stones de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Roberto Chinchero