Souvenirs - Le légendaire Graham Hill

Le 29 novembre 1975, le monde de la Formule 1 perdait tragiquement un très grand pilote et un véritable gentleman : Graham Hill, le seul pilote à avoir remporté jusqu’ici la "Triple couronne du sport automobile".

Graham Hill, un destin tragique

Graham Hill, un destin tragique
1/12

Deux fois champion du monde de Formule 1, Graham Hill est né le 15 février 1929 et s’est tragiquement tué le 25 novembre 1975 dans le crash de son avion, survenu dans le brouillard anglais près de Londres.

La glorieuse époque Lotus

La glorieuse époque Lotus
2/12

Graham Hill aux commandes de la Lotus 49B propulsée par un moteur V8 Ford Cosworth DFV. Il remporte le prestigieux Grand Prix de Monaco à son volant en 1969.

Photo de: Lothar Spurzem

Indianapolis 500

Indianapolis 500
3/12

Au volant d'une Lola-Ford, le Britannique a décroché la victoire aux 500 Miles d’Indianapolis en 1966 lors de sa première participation à cette course. Hill roulait en seconde place avec 10 tours à parcourir quand le moteur de la voiture du leader, Jackie Stewart, a manqué d’huile, le forçant à abandonner.

Duel épique aux Pays-Bas

Duel épique aux Pays-Bas
4/12

Hill mène le Grand Prix des Pays-Bas sur le circuit de Zandvoort en 1965. Il devance ici Richie Ginther (Honda n°22), Jim Clark (Lotus n°6) et Dan Gurney (Brabham n°16). Clark a remporté la victoire devant Jackie Stewart et Gurney. Hill a terminé quatrième.

Photo de: Eric Koch

Un redoutable duo

Un redoutable duo
5/12

Colin Chapman (Lotus) en discussion avec Graham Hill. Hill a piloté pour le compte de Chapman à ses débuts en 1958 et 1959, avant d’y effectuer un retour de 1967 à 1969, décrochant son second titre mondial en 1968.

Photo de: Eric Koch

Premier roulage de la Lotus 49 Ford

Premier roulage de la Lotus 49 Ford
6/12

Présentation en 1967 de la Lotus 49 équipée du tout nouveau moteur Cosworth DFV, dont le développement a été payé par Ford. On aperçoit sur la photo Maurice Phillippe (concepteur des Lotus), Keith Duckworth (concepteur du moteur), Graham Hill (au volant), Mike Costin (concepteur du moteur) et Colin Chapman.

Graham Hill et Dan Gurney

Graham Hill et Dan Gurney
7/12

Graham Hill en discussion avec Dan Gurney au Indianapolis Motor Speedway. Hill a disputé l’Indy 500 à trois reprises, et l’a remporté une fois.

Quelques courses avec Brabham

Quelques courses avec Brabham
8/12

En 1971, Graham Hill dispute quelques Grands Prix aux commandes d’une Brabham-Ford BT34.

Daryl Taylor, 1973 Shadow-Cosworth DN1 (ex-Graham Hill)

Daryl Taylor, 1973 Shadow-Cosworth DN1 (ex-Graham Hill)
9/12

En 1973, Hill fonde sa propre écurie de F1 avec le financement d’Embassy. Il achète une Shadow-Cosworth DN1, mais ne dispute qu’une seule course à son volant.

Photo de: Dave Dyer

Père et fils Champions du Monde

Père et fils Champions du Monde
10/12

Graham, père de Damon Hill qui fut lui-même Champion du Monde en 1996, a disputé 176 Grands Prix et a décroché 14 victoires, 13 pole positions et a été sacré Champion du Monde à deux reprises, en 1962 et 1968.

Photo de: Joost Evers

Sublime Lotus 49

Sublime Lotus 49
11/12

Graham Hill a gagné le Grand Prix de Monaco à cinq reprises au cours de sa carrière, dont deux fois aux commandes de la sublime Lotus 49B à moteur Cosworth DFV, en 1968 et 1969.

Photo de: Pedro Arroyo

Un premier sponsor externe à l'industrie automobile

Un premier sponsor externe à l'industrie automobile
12/12

Vue de la Lotus-Ford 49B de Graham Hill, qui arbore le premier sponsor en F1 non lié à l’industrie automobile : Gold Leaf. La voiture fut conçue par Colin Chapman et Maurice Philippe. Elle fut la première monoplace de F1 à être équipée d’un moteur porteur.

Photo de: Pedro Arroyo
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Graham Hill
Type d'article Actualités
Tags brm, f1, graham hill, lotus