Le spectacle du premier GP interroge sur le tracé de l'Albert Park

Selon le directeur de Red Bull, Christian Horner, le tracé de l'Albert Park devrait être revu afin de créer plus d'opportunités de dépassement.

Le spectacle du premier GP interroge sur le tracé de l'Albert Park
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 en lutte
Lance Stroll, Williams FW41
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Marcus Ericsson, Sauber C37
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari SF71H fête sa victoire
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 mène au départ
Esteban Ocon, Force India VJM11
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Sergio Perez, Force India VJM11
Charles Leclerc, Sauber C37 et Sergey Sirotkin, Williams FW41
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Le Grand Prix d'Australie de dimanche a produit une poignée de dépassements en piste, le plus spectaculaire ayant sans conteste été celui de Nico Hülkenberg par Daniel Ricciardo lors du cinquième tour.

Au contraire, l'équipier de l'Australien, Max Verstappen, a été coincé derrière Kevin Magnussen en première partie de course, avant de se retrouver dans la même situation, dans un train de monoplaces, derrière Fernando Alonso après la relance de l'épreuve.

L'aprés-midi frustrante du Néerlandais a fait se questionner Horner sur la possibilité de modifier le circuit de l'Albert Park.

"Il faudrait voir s'il pouvait y avoir une solution simple comme créer une plus grande zone de freinage, peut-être resserrer le virage 1, quelque chose comme ça, afin qu'il y ait une véritable zone de freinage, parce qu'elles sont trop courtes", a déclaré le dirigeant britannique. "Surtout avec la vitesse que ces voitures sont capables d'atteindre désormais."

Verstappen a ajouté que même avec un avantage de vitesse important, la combinaison entre les règlements apportant beaucoup d'appui et la configuration de l'Albert Park rendait les dépassements presque impossibles. "On essaie, mais ça ne fait aucune différence. Même si vous êtes une seconde et demie plus rapide, il n'est tout de même pas possible de dépasser."

La réponse de la FIA et de l'AGPC

L'Australian Grand Prix Corporation (AGPC) est familière avec le concept de modification de la configuration du tracé de l'Albert Park, puisqu'elle a déjà mené une enquête sur le remplacement du rapide enchaînement des virages 11 et 12 par un virage à gauche qui arrêterait plus les monoplaces à la fin d'une pleine charge rallongée.

Alors que le projet a finalement été abandonné, le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting, a indiqué ce dimanche qu'il pourrait être revisité. "Nous avons discuté de quelques changements sur le tracé du circuit avec l'AGPC. Il y a un projet qui pourrait être réalisé, mais je ne suis pas certain qu'ils le soutiennent. C'est une idée que je leur ai donné il y a deux ans. Ça serait relativement facile, mais on ne doit pas oublier qu'il s'agit d'un parc avec une route publique, ce n'est pas aussi simple que pour un circuit."

Le directeur de l'AGPC, Andrew Westacott, a indiqué qu'aucune discussion formelle n'avait eu lieu pendant le week-end du Grand Prix, mais que son organisation était ouverte à des négociations avec le management de la Formule 1 et la FIA au sujet de potentiels changements.

"Mon avis sur cela est que je n'ai eu aucune conversation avec Christan [Horner], la FIA ou la Formule 1 à ce sujet, mais ce que je dirais aussi est que l'enquête n'a rien produit de concluant qui pouvait conduire à un changement marqué au niveau des dépassements sur la piste", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

"Il pourrait y avoir des avantages potentiels, mais il pourrait y avoir des inconvénients associés avec un impact sur l'agrément de conduite. Si certains ont des idées, des gens avisés au niveau de la course comme Ross Brawn et Charlie Whiting, alors, comme tout, nous en discuterions en collaboration avec eux pour voir si continuer ou aller plus loin vaut le coup."

Une modification plus probable du tracé actuel est un resurfaçage complet, une chose dont l'AGPC semble avoir fait un projet de court à moyen terme. "[Le resurfaçage] est toujours sur la table", a ajouté Westacott. "Nous avons eu des discussions concernant l'asphalte et sa pose. Nous sommes en position de le faire si et quand ce sera requis."

"L'autre chose à prendre en compte est que, contrairement à un circuit où vous pouvez modifier des sections du paysage, le fait est qu'il y a un lac d'un côté de la piste, et nous avons des batîments et un parc avec des zones sportives qui doivent être là depuis 60 ans de l'autre côté. Donc je pense que le moindre changement sera subtil."

"Nous n'avons même pas considéré de changement pour l'instant. Mais nous sérions heureux d'en discuter avec des experts mondiaux pour voir comment améliorer le spectacle si c'est nécessaire."

Avec Adam Cooper, Scott Mitchell et Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Mercedes : Remonter dans le peloton est devenu plus difficile

Article précédent

Mercedes : Remonter dans le peloton est devenu plus difficile

Article suivant

Des écuries demandent une enquête sur la relation Haas/Ferrari

Des écuries demandent une enquête sur la relation Haas/Ferrari
Charger les commentaires
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications Prime

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Oubliez le surnom ridicule de "Monsieur Samedi". George Russell ne se contente pas de statistiques de qualifications impressionnantes. Ce jeune talent très complet est en train de sortir Williams du marasme alors qu'il envisage un avenir chez Mercedes, explique Luke Smith.

Formule 1
13 juil. 2021