Stats São Paulo 2022 - Russell met fin à la disette de Mercedes

Retrouvez les statistiques marquantes du Grand Prix de São Paulo 2022 de Formule 1, marqué par le tout premier succès en Grand Prix de George Russell et la toute première pole position de Kevin Magnussen.

Charger le lecteur audio

Après chaque Grand Prix de la saison 2022, Motorsport.com vous propose de retrouver une compilation des statistiques marquantes. Voici les chiffres et les données intéressantes après la vingt-et-unième manche de la campagne, le Grand Prix de São Paulo.

Lire aussi :

L'épreuve et les inscrits

Le départ du GP de São Paulo 2022

Le départ du GP de São Paulo 2022

>>> Il s'agissait de la 2e édition du Grand Prix de São Paulo.

>>> L'Autodromo José Carlos Pace accueillait la F1 pour la 39e fois (dont 37 pour un "GP du Brésil"), ce qui fait de lui le 7e circuit le plus visité par la discipline reine.

>>> Fernando Alonso a pris son 355e départ en catégorie reine. Il s'agit d'un nouveau record absolu.

>>> Kevin Magnussen prenait part à sa 100e course pour le compte de l'écurie Haas.

Les qualifications

Kevin Magnussen après avoir signé la pole position

Kevin Magnussen après avoir signé la pole position

>>> Magnussen a signé la première pole position de sa carrière. Il est ainsi devenu le 106e poleman différent de l'Histoire de la F1 et le premier à signer sa première pole depuis George Russell au GP de Hongrie 2022.

>>> Les 141 GP que le Danois a dû attendre pour obtenir sa première pole ne sont pas un record puisque Sergio Pérez et Carlos Sainz avaient respectivement patienté 216 et 151 GP avant leur pole à Djeddah et Silverstone plus tôt cette saison.

>>> Quatre nouveaux polemen en une seule saison, cela n'était plus arrivé en F1 depuis 1979 avec à l'époque Jean-Pierre Jabouille, Gilles Villeneuve, Alan Jones et René Arnoux. C'est également arrivé en 1975, avec Jean-Pierre Jarier, Carlos Pace (qui donne son nom au circuit d'Interlagos), Vittorio Brambilla et Tom Pryce. Mais le record en la matière est la saison 1968, qui a compté cinq nouveaux polemen avec Chris Amon, Jochen Rindt, Jacky Ickx, Mario Andretti et Jo Siffert.

>>> Il s'agissait de la première pole position de Haas en tant que constructeur, devenant ainsi le 41e constructeur différent à réussir cela et le premier à signer sa première pole depuis Racing Point au GP de Turquie 2020.

>>> Il s'agissait la 244e pole de Ferrari en tant que motoriste, ce qui est un record. C'est la seconde fois que ce n'est pas au volant d'un châssis frappé du Cheval cabré qu'un pilote parvient à placer un moteur de la Scuderia en pole, puisque Sebastian Vettel l'avait réalisé à Monza en 2008 avec Toro Rosso. Mais c'est en revanche la première fois qu'une voiture ne courant pas sous pavillon italien le réussit (Haas est une équipe américaine), même s'il faut préciser que dans les faits le châssis Haas est construit par une entreprise italienne, Dallara.

>>> C'est d'ailleurs la première pole d'une écurie américaine depuis celle de Shadow au GP de Grande-Bretagne 1975, avec Tom Pryce.

>>> Les 143 GP que Haas a dû attendre pour obtenir sa première pole sont un record, bien supérieur aux 87 GP d'attente de BAR avant la pole de Jenson Button à Imola en 2004.

Le sprint

George Russell après sa victoire dans le sprint d'Interlagos

George Russell après sa victoire dans le sprint d'Interlagos

>>> Pour la seconde fois de l'année après Budapest, George Russell partait en première position sur la grille de départ grâce à sa victoire lors du sprint, qui ne lui accordait touefois pas officiellement le statut de poleman, attribué au premier des qualifications lors des week-ends sprint. Il reste donc pour le moment l'auteur d'une seule pole position.

>>> Pour la première fois de l'année, Mercedes monopolisait la première ligne de la grille de départ grâce à la pénalité de Sainz. C'est la 83e fois de l'histoire que l'écurie réalisait le doublé sur la grille, reprenant l'avantage sur Ferrari qui avait égalé la marque allemande à Monaco.

>>> Il s'agissait du premier départ de Hamilton en première ligne cette année, et du 174e de sa carrière (c'est le record).

La course

George Russell et Lewis Hamilton se félicitent après la course d'Interlagos

George Russell et Lewis Hamilton se félicitent après la course d'Interlagos

>>> Pour la première fois dans l'Histoire de la F1 hors problème technique, forfait ou retrait volontaire, le poleman officiel s'élançait d'une autre position sur la grille de départ, à savoir la huitième pour Kevin Magnussen.

>>> George Russell a remporté sa première victoire en Grand Prix. Il est le 113e vainqueur différent en Formule 1.

>>> Le dernier Grand Prix lors duquel on comptait à la fois une première pole et une première victoire en F1 ne remonte pas à très loin, puisqu'il s'agit du GP de Grande-Bretagne 2022 où Carlos Sainz avait réalisé les deux. En revanche, pour trouver trace d'un week-end où deux pilotes différents signaient une première pole et une première victoire, il faut aller chercher le GP de Malaisie 2003, avec la pole de Fernando Alonso et la victoire de Kimi Räikkönen.

>>> Chose étonnante : Russell a attendu son 81e départ pour l'emporter en F1, exactement comme... Valtteri Bottas, pilote qu'il remplace chez Mercedes. Les deux hommes ont par ailleurs débuté leur carrière en discipline reine par plusieurs saisons chez Williams.

>>> Il s'agit de la toute première course remportée cette saison par Mercedes (la première depuis l'Arabie saoudite l'an passé) et de la 125e de son histoire en tant que constructeur. En tant que motoriste, la marque compte 212 succès.

>>> Le dernier doublé de Mercedes en F1 remontait au Grand Prix d'Émilie-Romagne 2020, avec Lewis Hamilton devant Bottas. C'est le 59e doublé de l'histoire de l'écurie.

>>> Russell et Hamilton ont offert le premier doublé à la Grande-Bretagne depuis le GP du Canada 2010, où Hamilton avait devancé Button alors qu'ils étaient équipiers chez McLaren.

>>> D'ailleurs, pour la première fois, c'est God Save The King qui résonnait sur un podium en F1 et non God Save The Queen, après le décès de la reine Élisabeth II et l'intronisation du roi Charles III. En 1950 et 1951, quand la souveraine n'était pas encore sur le trône, aucun pilote ni aucune écurie britannique n'est monté sur la première marche du podium dans la discipline reine.

>>> Lewis Hamilton a mené son 184e GP en carrière, ce qui constitue toujours un record. Le Britannique a ainsi porté à 5442 le record du nombre de tours passés en tête (soit 27 705 km).

>>> C'est la 22e course d'affilée sans victoire de Hamilton, son record personnel.

Le podium du GP de São Paulo 2022

Le podium du GP de São Paulo 2022

>>> C'est un 9e podium pour George Russell (autant que Jean Behra, Elio de Angelis ou encore Martin Brundle), un 191e à l'actif de Lewis Hamilton (c'est toujours un record) et un 15e pour Carlos Sainz (qui égale José Froilán González et Thierry Boutsen).

>>> George Russell a signé le 5e meilleur tour de sa carrière, autant que Giuseppe Farina, Jody Scheckter ou Michele Alboreto.

>>> Avec la cinquième place, Fernando Alonso égale son meilleur résultat de la saison 2022.

>>> Fin de série pour Red Bull qui restait sur 9 victoires consécutives depuis le GP de France, ce qui lui permettait d'égaler sa propre meilleure série. Le record de McLaren datant de 1988 (11 entre les GP du Brésil et de Belgique) va donc encore tenir.

>>> Autre fin de série pour l'écurie autrichienne : en ne plaçant aucun pilote sur le podium à Interlagos, elle échoue à attendre les 20 GP consécutifs sur la "boîte". Avec 19 GP d'affilée sur le podium, l'écurie avait également égalé sa meilleure série.

>>> C'est la première fois que les deux Red Bull sont à l'arrivée hors du top 5 depuis le Grand Prix de Turquie 2020 (Max Verstappen 6e, Alexander Albon 7e).

>>> Max Verstappen pourra désormais atteindre, au mieux, 15 victoires cette saison en 22 GP. S'il venait à l'emporter à Abu Dhabi, son ratio de victoire serait de 68,18%, ce qui le placerait dans ce domaine derrière Alberto Ascari (6/8 soit 75% en 1952), Michael Schumacher (13/18 soit 72,22% en 2004), Jim Clark (7/10 soit 70% en 1963) et Sebastian Vettel (13/19 soit 68,42% en 2013). S'il ne gagnait pas à Yas Marina, son ratio tomberait alors à 63,63% (14/22), le faisant passer derrière la saison 1954 de Juan Manuel Fangio (6/9, soit 66,67%) et les saisons 2002 et 2020 de Michael Schumacher et Lewis Hamilton (11/17, soit 64,71%)

>>> Plus anecdotique au vu des différents changements de barèmes et de l'arrivée des courses sprint, mais Verstappen continue d'améliorer le record de points inscrits en une saison, avec désormais 429 unités.

>>> McLaren a connu son premier double abandon depuis le GP de Belgique 2019 (même si Lando Norris avait été classé). Il faut en revanche remonter au GP de Monaco 2017 pour trouver trace d'un double abandon sans aucun pilote classé pour Woking.

>>> Kevin Magnussen entre dans un club très fermé : désigné poleman officiel mais partant huitième de la grille suite au sprint, il n'a jamais bouclé le moindre tour en tête d'une course dans sa carrière. Si l'on retire les pilotes de la période Indy 500 des années 1950, seul Teo Fabi est dans cette situation. L'Italien n'a même mené aucun tour en F1 malgré un total de trois poles. Si l'on inclut les pilotes de l'Indy 500, il convient de citer Walt Faulkner (poleman en 1950), Duke Nalon (1951), Jerry Hoyt (1955) et Dick Rathmann (1958).

partages
commentaires

Voir aussi :

Pour Alonso, le conflit avec Ocon a été monté en épingle

Norris : "Leclerc a pris le risque de me faire l'extérieur"