Stefano Domenicali officiellement nommé à la tête de la Formule 1

Stefano Domenicali deviendra le nouveau grand patron de la F1 à partir de janvier prochain.

Stefano Domenicali officiellement nommé à la tête de la Formule 1

Ce qui était une hypothèse solidement avancée en milieu de semaine est désormais une information confirmée : Stefano Domenicali va prendre la tête de la Formule 1, dont il sera le nouveau PDG à partir de l'année prochaine. À 55 ans, l'Italien va succéder dans ce rôle à Chase Carey, qui aura incarné pendant quatre ans le début de l'ère Liberty Media.

Lire aussi :

Domenicali prendra ses fonctions au 1er janvier 2021, après avoir quitté celles qu'il occupe à la tête du constructeur Lamborghini. Avant de prendre les rênes de la marque italienne en 2016, il avait passé une quinzaine d'années à des postes clés chez Ferrari en F1 : d'abord comme directeur sportif, puis comme directeur d'équipe en prenant la relève de Jean Todt de 2008 à 2014. Il a toujours gardé un pied en sport automobile en occupant la fonction de président de la commission Monoplace à la FIA. 

"Je suis ravi de rejoindre la F1, un sport qui a toujours fait partie de ma vie", souligne Stefano Domenicali. "Je suis né à Imola et je vis à Monza. Je suis resté lié à la F1 de par mon travail avec la commission Monoplace de la FIA, et j'ai hâte de prendre contact avec les équipes, les promoteurs, les sponsors et les nombreux partenaires de la F1, pour continuer à mener la discipline vers l'avenir."

Malgré son passé très lié à Ferrari, le CV de Domenicali n'est pas perçu comme un obstacle par les écuries du plateau, qui saluent unanimement ce choix. Elles auraient manifesté davantage de craintes devant la nomination de quelqu'un comme Toto Wolff ou Christian Horner. Un accord avait d'ailleurs été trouvé pour que le successeur de Chase Carey ne soit pas passé dans une écurie lors des deux dernières années.

Chase Carey va quant à lui quitter ses fonctions dans quelques mois avec le sentiment du devoir accompli, lui qui a mené le dossier des nouveaux Accords Concorde avec succès, puisque la signature a eu lieu le mois dernier. L'Américain a toujours fait comprendre qu'il ne comptait pas occuper ce poste à long terme, mais il restera impliqué à travers un rôle de président non exécutif. 

"Ce fut un honneur de diriger la F1, un véritable sport international avec une histoire longue de 70 ans", rappelle-t-il. "Je suis fier de l'équipe qui a réussi à traverser une difficile année 2020 mais aussi à mettre en place avec détermination une volonté de viabilité, de diversité et d'inclusion. Je suis confiant quant au fait que nous ayons bâti de solides fondations pour que l'entreprise continue sa croissance sur le long terme."

partages
commentaires
Renault : "Alonso a vraiment envie de reprendre le volant"

Article précédent

Renault : "Alonso a vraiment envie de reprendre le volant"

Article suivant

EL2 - Bottas et Mercedes tranquilles, Ricciardo mène la chasse

EL2 - Bottas et Mercedes tranquilles, Ricciardo mène la chasse
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021