Steiner "furieux" après un week-end désastreux pour Haas

partages
commentaires
Steiner
Par : Lawrence Barretto
2 mai 2017 à 11:15

Après un début de campagne encourageant, marqué par les huitièmes places obtenues par Kevin Magnussen et Romain Grosjean en Chine et à Bahreïn, Haas F1 Team a connu un coup d'arrêt à Sotchi.

Crash de Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17 et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team, sort de sa voiture après un contact avec Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

En difficulté avec ses freins tout le week-end, que ce soit avec des disques Brembo ou Carbone Industrie, Romain Grosjean s'est qualifié bon dernier et a vu sa course s'achever dès le premier freinage dans un accrochage avec Jolyon Palmer.

Kevin Magnussen, quant à lui, tenait la dixième place avant d'effectuer son arrêt au stand, mais a écopé d'une pénalité de cinq secondes pour non-respect des limites de la piste au virage 2. Il s'est donc retrouvé 13e après son changement de gommes, dépassé par les Toro Rosso et par la Williams de Stroll à ce moment-là, et n'a pu tenir le rythme de celles-ci par la suite.

"Je suis furieux de ce week-end – normal après un week-end pareil !" s'exclame Günther Steiner, directeur de l'écurie Haas. "Presque tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné."

Une dure bataille en milieu de tableau

Steiner reconnaît toutefois que les points auraient été très difficiles à accrocher, même sans la pénalité.

"Je n'essaie même pas de discuter, nous avions été prévenus", ajoute l'Italien. "Dans la vie, on fait avec ses choix. Sans la pénalité, nous aurions pu marquer des points, mais je ne sais pas : la bataille aurait été dure. La stratégie aurait pu être complètement différente, donc c'est difficile à dire. Nous aurions eu plus de chances sans la pénalité."

Kevin Magnussen préfère voir le verre à moitié plein et espère que cette contre-performance n'est que l'exception qui confirme la règle. "Je ne pense pas que ce soit représentatif pour le reste de la saison, j'espère que c'est juste un week-end en-deçà. C'est difficile quand le milieu de tableau est si serré, une petite erreur suffit à vous faire reculer. Ce n'est pas idéal, mais c'est comme ça", conclut le Danois.

Article suivant
Manor : Nous aurions pu "jouer les points" à Melbourne

Article précédent

Manor : Nous aurions pu "jouer les points" à Melbourne

Article suivant

Terry Fullerton, le meilleur rival d'Ayrton Senna (2/3)

Terry Fullerton, le meilleur rival d'Ayrton Senna (2/3)
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Lieu Sochi Autodrom
Équipes Haas F1 Team
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités