Steiner a cru le duo Grosjean-Magnussen devenu "ingérable"

Souvent sans filtre lorsqu'il confie ses sentiments, Günther Steiner a reconnu qu'à la mi-saison 2019, la gestion de ses pilotes avait atteint dans son esprit un point de non-retour, avant de rétropédaler.

Steiner a cru le duo Grosjean-Magnussen devenu "ingérable"

Si la paire formée par Romain Grosjean et Kevin Magnussen a été reconduite pour une quatrième saison consécutive en 2020, de sérieux doutes ont toutefois habité Günther Steiner quant à la gestion des deux hommes. Durant l'année, les deux pilotes de l'écurie Haas se sont plusieurs fois touchés en piste, notamment à Barcelone, Silverstone et Hockenheim. Le directeur de l'écurie américaine le reconnaît, en milieu de saison il a un temps pensé que la situation était devenue intenable.

"Après Silverstone, j'en étais à un point où je ne pouvais plus imaginer que ça fonctionne, car nous étions en difficulté avec la voiture, puis en difficulté avec les pilotes", confesse Steiner. "C'était juste une galère, et je ne me plains vraiment pas du tout parce que je suis sous pression. C'est aussi pour la motivation de l'équipe. Si je ne peux pas contrôler les pilotes, comment cela peut-il être bon pour l'équipe ? Je mets énormément de pression sur eux pour travailler, pour tout faire bien, et ils se rentrent dedans au virage 5. À un certain stade, je pensais que c'était ingérable."

Lire aussi :

Alors que l'écurie Haas a connu son année la plus compliquée depuis son arrivée en Formule 1, avec un développement raté sur sa monoplace et de nombreuses incompréhensions techniques, Günther Steiner dit avoir quelques fois eu le sentiment que les pilotes ne pensaient qu'à leurs propres intérêts. "À un certain moment, ils ne pensaient plus à l'équipe, ils voyaient juste l'opportunité de bien faire comme à Barcelone et Silverstone", déplore-t-il. "Ils se qualifiaient bien et ils avaient l'opportunité de marquer des points, mais ils oubliaient que les points étaient pour l'équipe et pas seulement pour eux. Ils les ont jetés par-dessus bord, mais était-ce parce qu'ils étaient trop sous pression ? Je ne le découvrirai peut-être jamais. C'est peut-être aussi parce que la pression est montée en flèche pour l'équipe."

Pour Kevin Magnussen, la vision des choses diffère. Le Danois estime notamment que les événements ont été amplifiés par les médias alors qu'il insiste sur son excellente entente avec Romain Grosjean, notamment hors de la piste.

"C'était ennuyeux, car c'est devenu un gros sujet, surtout dans la presse à l'époque", regrette-t-il. "Ca a créé une sorte de sentiment d'urgence. Ce n'était pas vraiment un problème, tout comme il n'y a aucun problème entre Romain et moi. Nous nous sommes téléphoné la semaine après Silverstone. Il n'y avait absolument rien de mal. Il suffit de voir avec Vettel et Leclerc, le peu qu'il faut. Il n'y a pas besoin de tension pour que les pneus explosent, et c'est ce qui s'est passé pour Romain et moi."

"Bien sûr, l'équipe a le sentiment que nous l'avons laissée tomber. Mais il n'y en avait vraiment pas l'intention. Je pense que toutes ces choses-là nous rapprochent collectivement, toutes ces expériences vécues au fil de l'année. Ce qui est bien avec Günther en particulier, c'est que ce que tu vois est ce que tu obtiens."

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

partages
commentaires
L'accident de Spa aurait pu coûter cher à Giovinazzi

Article précédent

L'accident de Spa aurait pu coûter cher à Giovinazzi

Article suivant

Photos - Les polemen F1 des années 2010

Photos - Les polemen F1 des années 2010
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021