Formule 1
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
4 jours
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
11 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
25 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
39 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
46 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
60 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
74 jours

Steiner : "Grosjean, c'est un nouveau défi tous les week-ends !"

partages
commentaires
Steiner : "Grosjean, c'est un nouveau défi tous les week-ends !"
Par :
28 août 2019 à 06:30

Capable d'être diaboliquement rapide comme de commettre des erreurs parfaitement évitables, Romain Grosjean est un casse-tête pour l'équipe Haas, à en croire les propos de son directeur Günther Steiner.

Romain Grosjean est le pilote emblématique de l'écurie Haas, ayant décidé dès le mois de septembre 2015 de la rejoindre pour ses débuts en Formule 1 en 2016. Le Français a fait connaître à son team ses principaux succès, avec la sixième place à Melbourne et la cinquième à Bahreïn pour ses deux premiers Grands Prix, ainsi que le meilleur résultat de son Histoire : quatrième au Red Bull Ring l'an passé. Cependant, il s'est aussi fait remarquer par quelques incidents embarrassants tels qu'un accident sous Safety Car à Bakou en 2018, alors qu'il était sixième, et un tête-à-queue à la sortie des stands le mois dernier à Silverstone.

Lire aussi :

Günther Steiner a répondu aux questions des lecteurs de F1 Racing dans le nouveau numéro du magazine britannique, qui sortira ce jeudi, et s'exprime avec franchise au sujet de son pilote : "C'est un nouveau défi tous les week-ends avec lui. Il peut claquer un tour dont on ne sait même pas d'où il vient, mais il peut aussi sortir des stands et se mettre direct dans le mur. Il y a de tout, donc pour ma quatrième année, je ne m'excite plus. Tout est normal, mon rythme cardiaque n'augmente pas. Il y a un incident ? OK, mettons un nouveau nez et espérons qu'il n'y a pas trop de dégâts..."

La situation de Haas est d'autant plus délicate que Romain Grosjean et son coéquipier Kevin Magnussen ont une certaine tendance à s'accrocher en piste : c'est déjà arrivé plusieurs fois cette saison (comme en Allemagne), alors que Steiner les implore désespérément d'éviter tout contact. "Je ne dirais pas que c'est difficile, mais c'est toujours compliqué de gérer les pilotes car ils ont tous… je ne dirais pas un ego, mais ils sont particuliers et veulent toujours que ça soit fait à leur manière", explique l'Italien. "Je dirais qu'ils ne sont pas différents des autres ! Les pilotes sont toujours durs à gérer. Quels que soient les pilotes, c'est toujours un sacré job."

Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1, parle à la presse

Grosjean et Magnussen font équipe pour la troisième saison consécutive, mais ce line-up pourrait être amené à évoluer en 2020. La rumeur veut que le baquet du Français soit menacé, bien que cela soit difficile à savoir avec certitude. Steiner va en tout cas s'entretenir avec Gene Haas, propriétaire de l'écurie, afin de prendre une décision – et il ne cache pas qu'il va étudier d'autres pistes que ses pilotes actuels. "Je vais voir qui est disponible, qui est une option ou non", poursuit-il. "Cela ne prend pas plus de deux semaines à décider."

Lire aussi :

Un pilote américain ? Encore faut-il qu'ils le veuillent

S'il est une question récurrente posée aux dirigeants de Haas F1 Team par les médias mais aussi par les fans, c'est bien la présence éventuelle d'un pilote américain au sein de ce qui est la première écurie de F1 des États-Unis depuis les années 1980, mais il semble qu'un tel projet n'ait jamais été proche de se concrétiser.

Parmi ceux qui sont actuellement éligibles à une Super Licence, on retrouve Josef Newgarden, tandis qu'Alexander Rossi, qui a participé à cinq Grands Prix en 2015, correspondrait sûrement au critère d'avoir "fait preuve récemment et régulièrement de capacités exceptionnelles dans des voitures de formule monoplace" pour ceux qui ont été détenteurs de la SL il y a plus de trois ans. L'actuel troisième du championnat IndyCar n'est toutefois plus intéressé par la catégorie reine du sport automobile.

Les pilotes américains, "il y en a", confirme Steiner, "mais en ce moment, c'est difficile de réussir en F1 pour les pilotes américains. Il y en a quelques-uns qui n'étaient pas intéressés par la F1 car c'était mieux pour eux de rester en NASCAR. Il y a beaucoup de talents en NASCAR qui auraient pu être pilotes de F1. Il faut beaucoup d'efforts et de discipline pour venir en Europe. Le 4 juillet, l'ancien pilote de F1 Scott Speed est venu chez moi et nous en avons discuté. Il a dit qu'étant américain, il n'en avait simplement pas suffisamment envie. Il faut être extrêmement motivé, et il a reconnu qu'il n'avait pas fait suffisamment d'efforts."

Article suivant
Racing Point espère un plafond budgétaire encore plus bas

Article précédent

Racing Point espère un plafond budgétaire encore plus bas

Article suivant

Wolff : Hamilton n'a pas la reconnaissance qu'il mérite

Wolff : Hamilton n'a pas la reconnaissance qu'il mérite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel