Steiner : Liberty "veille sur la F1" en protégeant le modèle Haas

partages
commentaires
Steiner : Liberty "veille sur la F1" en protégeant le modèle Haas
Par :
8 avr. 2019 à 09:00

Le directeur de Haas, Günther Steiner, a salué le désir de Liberty Media d'assurer la survie aux équipes clientes, estimant que le futur à long terme de la Formule 1 en dépendrait.

À la suite d'un effort récent de leur rivales pour que des écuries comme Haas construisent plus de pièces elles-mêmes, Steiner a été boosté par une récente interview donnée par Ross Brawn, le manager sportif de la F1, qui a affirmé qu'il était essentiel que les petites écuries aient une chance de réussir. S'exprimant pour Sky Sports sur l'avenir de la discipline, Brawn avait ainsi déclaré : "Le modèle Haas est intéressant et il a très bien réussi."

"C'est quelque chose qu'il faut maintenir pour l'avenir, qu'une petite équipe arrive et soit très respectable. Il y a du travail de compréhension à faire concernant ce qu'ils ont pu réaliser mais le mérite leur revient, ils ont mis en place un modèle possible que personne n'a exploité autant qu'eux, et c'est une belle histoire."

Lire aussi :

Steiner a déclaré que le soutien de Liberty était quelque chose d'important pour lui, même s'il pense que les propriétaires de la F1 réfléchissent plus à la viabilité à long terme du championnat plutôt qu'à la structure américaine. "Je ne dirais pas qu'ils veillent sur nous. Je dirais ça autrement : ils veillent sur la Formule 1. C'est une vision qui est plus importante que nous ou une autre équipe."

"Nous sommes tous égocentriques et il y a un arbitre, et ils doivent veiller sur leur business, qu'il y ait suffisamment d'équipes ici qui peuvent se battre à un niveau égal. Si vous, les gars, vous avez trois équipes qui ont deux secondes d'avance, alors vous avez des écuries qui sont deux ou trois secondes derrière et un autre groupe qui est deux ou trois secondes derrière, en quoi est-ce fun ? Combien de temps ça peut durer ?"

"Ils faut réduire l'écart et c'est une des façons de le faire. Que les gens aiment ou pas, il faut juste qu'ils fassent un meilleur travail. Alors ça ira."

Une partie des discussions concernant les règles pour 2021 tourne autour de la question des "pièces listées" que les équipes doivent faire elles-mêmes, beaucoup d'entre elles souhaitant éviter que des structures comme Haas puissent en acheter autant qu'elle le fait actuellement auprès de Ferrari. Alors qu'un projet pour contraindre les teams à fabriquer leurs propres suspensions a été rejeté, à partir de 2020 ils devront produire leurs propres écopes de freins, ce qui aura une influence sur l'aérodynamique de la voiture.

Article suivant
Le 500e GP : Piquet résiste à l'abordage de Mansell

Article précédent

Le 500e GP : Piquet résiste à l'abordage de Mansell

Article suivant

Tost : Albon deviendra "un pilote couronné de succès"

Tost : Albon deviendra "un pilote couronné de succès"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu