Stewart : Les top pilotes "manquent désespérément" de coachs

partages
commentaires
Stewart : Les top pilotes
Par :
29 janv. 2019 à 14:33

Le triple Champion du monde de Formule 1, Jackie Stewart, estime que les pilotes de pointe "manquent désespérément" de coachs.

Il est commun pour les pilotes de course modernes de se faire aider par des professionnels pour leur préparation physique ou leur mise en condition, comme des entraîneurs personnels et des nutritionnistes par exemple. Stewart, qui est depuis longtemps un fervent partisan du coaching, que ce soit derrière le volant ou sur le plan mental, pense que les pilotes de F1 actuels ne tirent pas le maximum de ce type de soutien.

Il a déclaré à Motorsport.com que l'utilisation de coachs était "l'une des choses qui manquent désespérément". "Je ne comprends simplement pas cela actuellement. Les pilotes de course sont si intelligents qu'ils n'ont pas besoin de coach ? [C'est] absolument faux."

Lire aussi :

"Il n'y a pas un seul pilote, au meilleur de ses capacités, qui ne serait pas aidé par de la sagesse et par des observations auxquelles il n'a jamais pensé. Vous skiez, faites du golf, du tennis, du cheval, n'importe quoi, et le coaching est juste une des choses les plus importantes. Aujourd'hui, [les pilotes de F1] sont en forme physiquement et ils ont des coachs pour les aider au niveau de leur condition physique, mais pas pour leurs capacités mentales. Et je pense que c'est véritablement une mauvaise chose."

Stewart, Champion du monde en 1969, 1971 et 1973, a fait ses débuts en 1965 avec BRM. Il a terminé sur le podium dès son deuxième départ et terminé troisième du championnat cette saison-là. Il a été aligné aux côtés de Graham Hill lors de ses deux premières saisons mais affirme qu'il a tout autant appris de ses rivaux que de son double Champion du monde d'équipier.

"J'étais vraiment avide d'apprendre d'autres personnes et j'ai été chanceux d'avoir eu Jim Clark pour parler. Il est le meilleur pilote de course avec lequel j'aie jamais couru. Comme nous partagions un appartement et que nous passions du temps ensemble, je n'ai jamais cessé d'essayer de trouver des choses qu'il aurait sues et dont je pouvais possiblement ne pas être au courant à ce stade de ma carrière. Et j'avais Graham Hill, et Graham n'a pas une fois refusé de répondre en totalité à la question que je pouvais lui poser, qu'il s'agisse d'un réglage pour la voiture, de l'endroit où il freinait ou de la vitesse qu'il passait."

Lire aussi :

"La télémétrie aujourd'hui est si claire, on peut envoyer quelqu'un sur le terrain. S'ils écoutaient ce qu'un coach pourrait leur dire, ils verraient la différence."

Stewart juge important que les pilotes ne sous-estiment pas la valeur que peut représenter pour eux quelqu'un qui n'a pas un CV aussi impressionnant que le leur. "Le coach [du légendaire skieur] Franz Klammer n'était pas un top skieur, il n'était pas aussi rapide que Franz, mais il connaissait les techniques et connaissait les problèmes émotionnels de ce qu'il devait faire et la manière de se concentrer avant de partir, dans une descente."

"Pourtant, nous sommes tous si intelligents que nous n'avons pas besoin de coach. C'est complètement faux. Et même plus important encore aujourd'hui parce qu'ils ont la télémétrie pour en discuter."

Article suivant
Kubica, "davantage un débutant" qu'un pilote expérimenté

Article précédent

Kubica, "davantage un débutant" qu'un pilote expérimenté

Article suivant

"Si Hamilton veut tester ma MotoGP, je la lui donne directement !"

"Si Hamilton veut tester ma MotoGP, je la lui donne directement !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart
Auteur Scott Mitchell