Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Peu d'options stratégiques pour Ferrari avant le GP de Chine

partages
commentaires
Peu d'options stratégiques pour Ferrari avant le GP de Chine
Par :
13 avr. 2019 à 17:45

La performance dans les virages de Mercedes a procuré un avantage décisif aux Flèches d'Argent en qualifications, rendant la tâche de Ferrari compliquée pour reprendre les devants en course.

Ferrari a beau disposer de vitesse en ligne droite (7 km/h d'avantage sur Mercedes lors des mesures prises en Q3), la position de départ des monoplaces de la Scuderia, en seconde ligne, rendra la course à la victoire bien difficile en circonstances de Grand Prix normales, dimanche.

Après avoir verrouillé la première ligne de la grille de départ, Mercedes verra s'élancer Valtteri Bottas – poleman et leader du championnat – devant son équipier Lewis Hamilton, vainqueur du dernier Grand Prix en date à Bahreïn.

Un unique arrêt probable, peu d'options pour Ferrari

Et comme l'a expliqué Nico Rosberg, Champion du monde 2016, au micro de Sky Sports F1, les options stratégiques pour espérer passer Mercedes seront infimes du fait que les leaders ne devraient réaliser qu'un unique arrêt en course, peu avant le 20e tour. C'est vraisemblablement entre les deux pilotes de la firme à l'étoile que se disputera la victoire, selon l'Allemand.

"C'était vraiment solide de la part de Mercedes et Valtteri, très impressionnant ! Mais il faut dire à quel point Lewis est une bête en qualifs : il n'était nulle part avant, à près d'une seconde, mais il est revenu. Mercedes est favori [pour la course], mais Ferrai était plus rapide sur les longs relais en mediums vendredi. Cela dit, ce sera difficile de passer : un arrêt, medium ou dur, pas évident de faire quelque chose avec la stratégie !"

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
Stratégie la plus rapide  18 tours  38 tours  
2e stratégie la + rapide  19 tours  37 tours  
3e stratégie la + rapide  15 tours  15 tours  26 tours

Plus prudent, Toto Wolff constate que les grandes différences de performance observées entre Mercedes et Ferrari lors des essais hivernaux, puis sur les circuits de Melbourne, Bahreïn et Shanghai, semblent avoir pour point commun l'exploitation des enveloppes pneumatiques dans des fenêtres convenant plus ou moins à chaque équipe, et même à chaque pilote au sein des équipes. Ainsi, après avoir été radieux en Australie et plus effacé à Bahreïn, Bottas se montre de nouveau très à son aise, ce week-end, en Chine ; tandis qu'après avoir été la référence en termes de rythme dans la chaleur du désert lors de la dernière épreuve, Ferrari semble plus à la peine par des conditions plus fraîches cette semaine.

Selon Pirelli, il convient de garder un œil sur les options stratégiques : si un arrêt unique au 18e tour semble selon les simulations être la stratégie la plus efficace, celle-ci n'est valable qu'avec un départ en pneus tendres (rouges), dont le top 5 de la grille ne disposera pas, chaussé qu'il sera des enveloppes mediums (jaunes), utilisées pour réaliser le meilleur temps de Q2. Dès lors, c'est au 19e tour que le manufacturier italien anticipe être la fenêtre optimale pour s'arrêter et chausser le composé dur (blanc) devant tenir jusqu'au terme du Grand Prix.

Lire aussi :

Alternativement, les pilotes partant en pneus tendres disposent de l'option de tenter deux arrêts. Cette option ne semble cependant pas devoir épargner les plus audacieux souhaitant passer un autre train de tendres de devoir finir la course avec le composé dur.

"Les températures ont été un peu plus élevées que celles souvent vues en Chine à cette période de l'année", constate Mario Isola, qui anticipait après les qualifications des conditions plus fraîches pour la course. "La piste était à presque plus de 40°C, 15°C de plus que vendredi. Le top 5 va utiliser une stratégie théoriquement plus lente que celle des pilotes partant derrière avec le pneu tendre, ce qui pourrait ajouter un élément [stratégique]."

Dans tous les cas, Pirelli s'attend à une importante dégradation des enveloppes, sur une piste qui impacte fortement le pneu avant-gauche. "Ce sera l'un des principaux facteurs d'influence sur le timing des arrêts aux stands", confirme Isola.

Article suivant
La F1, "un hobby plus qu'autre chose" pour Räikkönen

Article précédent

La F1, "un hobby plus qu'autre chose" pour Räikkönen

Article suivant

LIVE F1 Chine : la course en direct

LIVE F1 Chine : la course en direct
Charger les commentaires