Stratégie - Les données avant le GP de Grande-Bretagne

Quelles sont les données stratégiques du quatrième Grand Prix de la saison 2020 de F1, disputé à Silverstone ?

Stratégie - Les données avant le GP de Grande-Bretagne

Avec des conditions météo attendues bien moins chaudes que celles dans lesquelles les simulations de longs relais ont été effectuées vendredi, la course de dimanche pourrait révéler quelques surprises stratégiques en fonction de l'évolution de la piste.

Malgré tout, même en sachant que les températures seraient différentes, beaucoup des pilotes passés en Q3 ont fait le choix des mediums pour signer leur meilleur temps de Q2. Pari réussi pour les pilotes Mercedes, ainsi que Max Verstappen, Charles Leclerc et Lance Stroll, soit cinq des six premiers pilotes sur la grille, qui s'élanceront donc demain avec ces gommes plus résistantes à la dégradation.

Une stratégie de prudence qui semble en contradiction avec les estimations Pirelli mais qui traduit surtout le fait que l'incertitude sur la tenue des pneus tendres et le risque de se retrouver dans le trafic après un premier arrêt prématuré est grande. Si, pour Mercedes, et dans une moindre mesure Verstappen, la différence de performance devrait ne pas vraiment exposer à une situation compliquée si les choses se passent normalement, il sera intéressant de voir comment Leclerc et Stroll vont se mouvoir au sein d'un peloton où ils seront confrontés à des pilotes en gommes tendres dont la monte pneumatique pourrait être un avantage dans la mise en action.

Lire aussi :

Cela, d'autant plus que les conditions seront donc un peu plus clémentes et pourraient tout à la fois autoriser de plus long relais en tendres et placer les mediums en situation un peu plus complexe. L'observation sera intéressante pour la Ferrari qui souffrait grandement sur les longs relais, au moins au niveau du rythme.

La lutte pour la tête devra être observée de près. Si les Mercedes semblent intouchables, la bataille interne pourrait inciter le pilote en seconde position à tenter un coup : l'an passé, Hamilton avait exécuté cette stratégie pour piéger Bottas qui s'était très tôt positionné sur deux arrêts quand le #44 étirait son premier relais pour ne faire qu'un passage par les stands, la Virtual Safety Car lui facilitant en plus la tâche. Bottas, dont la gestion pneumatique n'est pas toujours le domaine de prédilection, pourrait-il être tenté de faire de même ce dimanche s'il se retrouve dans cette position ? En aura-t-il la possibilité ?

Hors top 10, les pilotes auront le choix des armes. Le tendre sera-t-il envisagé par certains pilotes en mal de performance pour une stratégie portée sur l'offensive ? En tout cas, Pirelli juge qu'une stratégie à deux arrêts sera possible sans représenter un trop grand risque en termes de rythme global. Comme toujours, il s'agit de théorie et la question du trafic devra être prise en compte même si Silverstone est une piste où dépasser est assez aisé.

Les estimations stratégiques de Pirelli pour le GP de Grande-Bretagne 2020 :

  1er relais 2e relais 3e relais
La plus rapide  18-22 tours  30-34 tours  
La 2e plus rapide  16-18 tours  16-18 tours  16-20 tours
La 3e plus rapide  21-24 tours  28-31 tours  

partages
commentaires

Voir aussi :

Réclamation contre Racing Point : audience la semaine prochaine

Article précédent

Réclamation contre Racing Point : audience la semaine prochaine

Article suivant

Gasly avait demandé à changer d'ingénieur chez Red Bull

Gasly avait demandé à changer d'ingénieur chez Red Bull
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021