Stratégie - Hamilton a "laissé l'équipe choisir"

partages
commentaires
Stratégie - Hamilton a
Par : Basile Davoine
30 nov. 2015 à 08:00

Condamné à tenter une option stratégique différente face à Nico Rosberg à Abu Dhabi, Lewis Hamilton en a reçu l'autorisation mais n'a pas su trouver la clé.

Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête sa victoire avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et l'équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 dans les stands

Deuxième du Grand Prix d’Abu Dhabi derrière Nico Rosberg, comme au Mexique et au Brésil, Lewis Hamilton a cette fois eu davantage de marge sur le plan stratégique. Mais le triple Champion du Monde n’a pas poussé la prise de risque jusqu’au bout, tout en précisant que c’est son équipe qui lui a finalement intimé l’ordre de s’arrêter une deuxième fois. 

Lors du deuxième arrêt de son coéquipier, Hamilton a décidé de ne pas calquer sa stratégie sur le leader et n’est pas rentré à son stand le tour suivant, comme il l’avait fait à la fin du premier relais. Conservant des pneus tendres qui fonctionnaient encore plutôt bien, il a logiquement vu l’écart se réduire comme peau de chagrin avec Rosberg, chaussé de pneus neufs. C’est alors qu’on a pu l’entendre questionner ses ingénieurs à plusieurs reprises quant à la possibilité d’aller jusqu’au bout de la course avec le même train de gommes tendres. 

"L’équipe m'a demandé de m'arrêter et je me suis arrêté", assure Hamilton au micro de Sky Sports. "J’aurais essayé de voir, je pense que si cela avait été une option, peut-être que j'aurais pu les faire durer. Là, j'avais attaqué donc c'était impossible, mais si j'avais fait ce choix plus tôt, je pense que cela aurait été possible." 

"En fin de compte, l'écart était trop grand. En restant sur les mêmes pneus, c'est impossible de rattraper cet écart. J'ai attaqué autant que possible, mais avoir ce rythme et ressortir à onze secondes... ce n'est pas une bonne sensation. Je ne sais pas tout ce qui s'est passé, on dépend des ingénieurs pour savoir ce qui se passe. J’ai attaqué autant que possible." 

Comme l’a expliqué Toto Wolff après la course, Hamilton disposait bien de toutes les cartes en mains sur le plan stratégique, dans le sens où il pouvait prendre la décision qu’il voulait pour tenter de battre Rosberg. Mais le Britannique concède qu’au final, il n’avait plus la lucidité ni les informations suffisantes pour prendre la bonne décision. 

"J’ai laissé l'équipe choisir car je ne savais pas quelle était la bonne décision", a-t-il confirmé, avant de conclure en se retournant sur sa belle saison 2015, ponctuée de dix victoires : "L’année a été incroyable et l'équipe a fait un travail incroyable, je lui suis reconnaissant. Nous avons connu une très bonne saison, les trois dernières ont été belles."

Prochain article Formule 1
Ricciardo "reconnaissant" pour une dure saison 2015

Article précédent

Ricciardo "reconnaissant" pour une dure saison 2015

Article suivant

Photos - Dimanche au GP d'Abu Dhabi

Photos - Dimanche au GP d'Abu Dhabi

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités