Stratégie : Mercedes a pris une "mauvaise décision" pour Bottas

L'écurie Mercedes demeure convaincue que la deuxième place du Grand Prix d'Espagne aurait été à la portée de Valtteri Bottas s'il avait eu une meilleure stratégie.

Stratégie : Mercedes a pris une "mauvaise décision" pour Bottas

Auteur d'un envol moyen à Barcelone, lors duquel il a mis 4,9 secondes à atteindre 200 km/h contre 4,75 secondes pour Lewis Hamilton d'après les informations affichées dans les incrustations TV, Valtteri Bottas s'était retrouvé quatrième au premier tour et avait mis cinq tours à dépasser la Racing Point de Lance Stroll.

Lire aussi :

Bottas avait alors déjà deux secondes et demie de retard sur la Red Bull de Max Verstappen et n'est jamais parvenu à revenir à moins de 1,4 seconde pendant tout le reste du Grand Prix. Pourtant, des options stratégiques différentes auraient pu lui permettre de prendre l'avantage sur le Néerlandais, estime James Vowles, stratège de l'écurie Mercedes.

"Une fois que Valtteri a récupéré la troisième place, nous avons évalué les différentes options et il n'y en avait que deux qui étaient envisageables", déclare Vowles. "La première était de prolonger le relais, de contraindre Verstappen à s'arrêter tôt pour nous couvrir, puis de rester en piste bien plus longtemps que lui, faire un overcut et dépasser en piste. La seconde était évidemment l'undercut, celle qui est la plus connue, mais pour ce faire, il faut être très, très proche de la voiture de devant, et sur le premier relais, nous ne l'étions simplement pas. Nos pneus perdaient beaucoup en performance et nous n'avons pas pu nous rapprocher suffisamment de Verstappen. C'est compréhensible : Valtteri s'était battu dans le trafic pour en arriver là, et ses pneus avaient un petit peu plus perdu de leur superbe."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16, devance Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11

"Lors du deuxième relais, il y avait l'opportunité d'un très petit undercut. Il est apparu pour un tour, et c'est tout, c'était très juste : il fallait chausser un train de mediums et faire l'undercut. Mais il existait. Nous en avons débattu, c'est assurément une option qui a été envisagée sur le muret des stands, mais il y avait également des options consistant à prolonger le relais, et il s'agissait vraiment de comparer ces deux options. Un orage se trouvant à proximité nous a un peu distraits, avec l'inquiétude qu'il vienne au-dessus du circuit."

"En raison de tous ces éléments, nous avons décidé de ne pas saisir cette opportunité et avons choisi de faire un long relais. Avec le recul, je pense que c'était la mauvaise décision. Je pense que nous avions une opportunité de faire l'undercut à ce moment précis, vers le 39e tour [moment où Bottas a été le plus proche de Verstappen, à 1"441, ndlr]. Quoi qu'il en soit, Valtteri a fait un excellent travail dans sa tentative de remonter et a été remarquable pour reprendre la troisième place."

Bottas a finalement chaussé des pneus tendres (déjà utilisés en qualifications) à 18 tours de l'arrivée, sept boucles après le passage de Verstappen sur un nouveau train de mediums. Le Finlandais s'est alors retrouvé à sept secondes et n'est pas parvenu à réduire l'écart.

"En fin de course, quand Verstappen a chaussé les mediums, cela avait du sens, plus ou moins, de prendre un composé différent du sien. La température avait baissé, la piste se rafraîchissait, et nous avons pensé que cela pouvait nous donner notre meilleure opportunité. Mais la réalité est que, d'après le modèle, les mediums et les tendres laissaient tous deux imaginer que nous avions une opportunité de le dépasser. Dès que Valtteri a repris la piste, nous avons été surpris que les chronos ne soient pas vraiment aussi bons que nécessaire, et Valtteri devait protéger énormément ce pneu pour l'empêcher de surchauffer – plus que nous ne nous y attendions. Finalement, le rythme n'était pas suffisamment bon avec ce pneu pour dépasser", conclut Vowles.

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment Red Bull tente de rattraper Mercedes

Article précédent

Comment Red Bull tente de rattraper Mercedes

Article suivant

Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel

Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021