Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

Stratégies - Un arrêt pour les leaders et un "show Verstappen" ?

partages
commentaires
Stratégies - Un arrêt pour les leaders et un "show Verstappen" ?
Par :
8 sept. 2019 à 11:06

C'est la Ferrari de Charles Leclerc qui prendra le départ du Grand Prix d'Italie depuis la pole position. Chaussé du pneu Pirelli P Zero tendre pour établir sa référence, le vainqueur du dernier GP en date, à Spa, aimerait conclure une semaine exceptionnelle en s'imposant de nouveau dans le chaudron de Monza, devant tous les fans de la Scuderia Ferrari.

Pour venir à bout des 53 tours du tracé italien de manière optimale, Pirelli estime que la meilleure stratégie demeure un seul arrêt. Reste à voir si les équipes oseront opérer celle-ci en chaussant un composé medium ou dur au moment de rejoindre les stands. Si cela devait se faire en mediums pour le second relais, le fournisseur italien préconise un arrêt au 22e tour, avant d'embrayer avec 31 boucles sur les pneus suivants. En revanche, la certitude de ne pas avoir à s'arrêter une seconde fois serait totale en chaussant les pneus durs, avec néanmoins des points d'interrogation sur le rythme et l'écart de performance engendré. Dans ce cas, les pilotes pourraient s'arrêter vers le 19e passage et réaliser un ultime relais de 34 boucles. Un pilote qui s'arrêterait aux alentours du 15e passage indiquerait fortement qu'il se destine à plusieurs arrêts.

Lire aussi :

Pour les pilotes ne prenant pas le départ depuis le top 10, une option stratégique intéressante pourrait permettre de mettre sous pression les pilotes s'élançant devant eux sur la grille : un départ en mediums assurerait en effet la possibilité de mener 24 tours à un rythme satisfaisant, avant de passer les durs.

La majorité en un seul arrêt en cas de temps sec

Alors que la pluie menace tout de même de refaire son apparition, Pirelli se montre assez optimiste quant au fait que la majorité des équipes prendront la décision de ne s'arrêter qu'une fois sur ce tracé où 80% du temps est passé en pleine charge d'accélération, en cas de course sèche. Néanmoins, Ferrari a montré lors du dernier Grand Prix qu'il était difficile de maintenir les gommes en état tout en restant performant avec la monoplace de Vettel. Dans le cas où deux arrêts seraient nécessaires, l'attaque avec un premier train de gommes tendres pourrait avoir du sens pendant les deux premiers relais, avant de terminer en mediums.

Reste que peu de pilotes disposent encore de gommes tendres neuves. Du côté de Ferrari et Mercedes, toutes les allocations du week-end ont été utilisées entre les Essais Libres et les qualifications et il ne demeure plus que des trains tendres usés sur les monoplaces occupant les deux premières lignes de la grille. Max Verstappen, en revanche, dispose encore de trois trains rouges neufs après avoir fait l'impasse sur ses qualifications alors qu'il se sait partir du fond de la grille. C'est aussi la flexibilité dont disposent Romain Grosjean et Sergio Pérez.

Lire aussi :

Également doté de deux trains tendres neufs, Norris dispose d'options d'attaque à condition de s'arrêter plusieurs fois. Reste à savoir si l'une des stratégies non envisagées par Pirelli pour ces hommes-là ne pourrait pas aussi consister à partir en durs et réaliser un premier relais endurant avant de terminer en trombe avec un composé plus tendre, quand d'autres seront contraints de gérer leur rythme. Un scénario tout de même très improbable.

On notera par ailleurs que les relais les plus longs observés jusqu'à présent ce week-end ont permis à Sainz de réaliser 32 tours avec le composé C3 medium. Le dur n'a pas été testé jusqu'à sa limite par qui que ce soit en raison des conditions de piste variables vendredi qui ont même imposé aux pilotes de passer les intermédiaires : Leclerc aura été celui qui aura le plus roulé avec, pendant 21 tours. Quant au tendre, il a tout de même été usé pendant 26 tours par Magnussen et Ricciardo dans le cadre de la préparation de course.

Les estimations de Pirelli pour le GP d'Italie 2019 : 

Estimation 1er relais 2e relais 3e relais
Meilleure stratégie  22 tours  31 tours  
2e plus rapide  19 tours  34 tours  
Légèrement + lente  24 tours  19 tours  
Plus lente (2 arrêts)  16 tours  16 tours  21 tours
Article suivant
Räikkönen partira finalement des stands à Monza

Article précédent

Räikkönen partira finalement des stands à Monza

Article suivant

Avertissements : Räikkönen content que la FIA "se soit réveillée"

Avertissements : Räikkönen content que la FIA "se soit réveillée"
Charger les commentaires