Stratégies - Un arrêt unique vraisemblable pour la victoire

Même si les pneus 2015 sont plus tendres que ceux proposés l'an dernier, c'est de nouveau avec un unique arrêt que les équipes devraient rallier l'arrivée à Sotchi.

Stratégies - Un arrêt unique vraisemblable pour la victoire
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Roberto Merhi, Manor F1 Team
Valtteri Bottas, Williams FW37
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Fernando Alonso, McLaren Honda

C'est Nico Rosberg, chaussé des pneumatiques Pirelli P Zero Rouge extra-tendres qui a décroché la pole position du Grand Prix de Russie. L’Allemand a éclipsé la meilleure performance de la saison précédente dès son premier tour bouclé dans le deuxième segment des qualifications (Q2).

Une performance possible en raison de l'allocation pneumatique plus tendre proposée cette année par Pirelli, qui n'avait pris aucun risque l'an dernier, pour la première édition du GP russe, en amenant des composés plus endurants.

Avant que ne débutent les qualifications, les teams n’ont bénéficié que de très peu d’informations relatives à l’usure et la dégradation des pneumatiques, posant encore certaines questions quant à la stratégie idéale à adopter en course.

La piste étant dépourvue de tout dépôt de gomme en raison des averses qui se sont abattues vendredi, le tracé de Sotchi n’offre globalement qu’une faible adhérence, malgré le passage des GP2 et GP3 en piste.

Encore des interrogations stratégiques

"En raison du peu de roulage effectué vendredi et samedi, les teams accusent clairement un déficit pour définir la stratégie idéale, et tout particulièrement dans la mesure où la gomme extra-tendre n’avait jamais foulé ce circuit auparavant", commente Paul  Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

Difficile, dès lors, de savoir à quoi s'attendre d'un point de vue stratégique, mais le manufacturier italien a une idée sur ce que serait la stratégie menant à la victoire si la voiture de sécurité de s'en mêle pas en course. 

La plupart des équipes devraient être tentées de ne respecter qu'un seul et unique arrêt aux stands en raison de la faible usure de la gomme qu’offre le tracé de Sotchi. Si tel devait être le cas, le plus efficace consisterait à s’élancer chaussé des pneumatiques extra-tendres avant de basculer sur les tendres entre le 18e et le 22e tour. Si le thermomètre grimpe, les équipes pourront cependant faire preuve de réactivité en ajoutant un second pit-stop sur le chemin qui mène au drapeau à damier.

partages
commentaires
Sainz se souvient "de tout", Toro Rosso détaille l'accident

Article précédent

Sainz se souvient "de tout", Toro Rosso détaille l'accident

Article suivant

Grosjean - "L'impression d'être tombé d'un immeuble de dix étages"

Grosjean - "L'impression d'être tombé d'un immeuble de dix étages"
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021