Stroll : Racing Point avait la deuxième meilleure voiture

D'après Lance Stroll, la Racing Point RP20 était la deuxième meilleure monoplace du plateau lors du Grand Prix de Styrie.

Stroll : Racing Point avait la deuxième meilleure voiture

Racing Point a rebondi de manière idéale sur le Red Bull Ring, après des qualifications très difficiles sous la pluie. Lance Stroll et Sergio Pérez ont souffert ce samedi, ne se qualifiant que 13e et 17e respectivement, mais le Grand Prix de Styrie leur a réservé une tout autre dynamique sur le sec.

Lire aussi :

Stroll a mené une course solide, conclue au septième rang, tandis que son coéquipier a réalisé une remontée phénoménale de la 17e à la cinquième place. Pérez semblait en mesure de prendre la quatrième position à Alexander Albon lorsque la passe d'armes entre les deux hommes s'est achevée par un accrochage au virage 4, le Mexicain souffrant alors d'un aileron avant endommagé et rétrogradant au sixième rang.

Cela reste une performance remarquable, notamment vu le retard rattrapé par Pérez sur Albon malgré les dépassements à effectuer. Ainsi, Stroll chante les louanges de sa RP20, qu'il a jugée probablement plus véloce que la Red Bull ce dimanche.

"Je crois vraiment que nous avions la deuxième voiture la plus rapide aujourd'hui même si c'est discutable – peut-être la troisième, mais nous étions vraiment plus rapides que Renault, McLaren et un grand nombre de nos autres concurrents. C'était vraiment positif", se félicite Stroll au micro de Sky Sports F1.

"Vous savez, les circonstances de course n'étaient parfaites pour aucun de nous deux. Pour Sergio, qui partait 17e, c'est un très bon résultat. Il aurait sûrement signé pour ça avant la course ! De mon côté, il y a certainement eu des aspects frustrants – être coincé derrière Ricciardo – mais j'avais le rythme pendant toute la course et c'est vraiment prometteur pour la suite."

Pérez, quant à lui, s'estime heureux de n'avoir perdu qu'une place après son accrochage avec Albon. Le pilote Racing Point a franchi la ligne d'arrivée 0"066 devant son coéquipier et 0"204 devant la Renault de Daniel Ricciardo. Lui aussi est enthousiasmé par le rythme dont il a fait preuve.

"C'était une super remontée, la voiture était très rapide, l'équipe a fait une stratégie fantastique", se délecte Pérez. "Nous sommes parvenus à remonter jusqu'à la cinquième place, presque la quatrième. J'attaquais très fort derrière Albon et il fallait que je tente, je n'ai pas eu d'autre opportunité que celle que j'ai saisie ; malheureusement je l'ai touché avec le mauvais angle. J'ai beaucoup de chance de n'avoir perdu qu'une place à cause de ça."

partages
commentaires
Renault dépose réclamation contre les Racing Point

Article précédent

Renault dépose réclamation contre les Racing Point

Article suivant

Le recours de Renault contre Racing Point jugé recevable

Le recours de Renault contre Racing Point jugé recevable
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021