Stroll - Je réaliserai que je suis en F1 sur la grille à Melbourne

partages
commentaires
Stroll - Je réaliserai que je suis en F1 sur la grille à Melbourne
Par : Mitchell Adam
28 janv. 2017 à 19:00

Figurant parmi les rookies de la saison 2016 de Formule 1, Lance Stroll a encore du mal à réaliser qu’il va faire ses grands débuts dans la discipline reine cette année, chez Williams.

Valtteri Bottas, Lance Stroll, Claire Williams, directrice adjointe Williams
Valtteri Bottas, Lance Stroll, Williams
Lance Stroll, Williams F1 Team
Lance Stroll, Williams
Lance Stroll, Williams
Lance Stroll, pilote d'essais et de réserve Williams

Le Canadien est particulièrement observé car il a brillé en F3 Europe l’an passé, mais aussi parce que la fortune de sa famille a joué un rôle capital dans son accession au pinacle du sport automobile et qu'il a bénéficié d’une préparation conséquente, chose assez rare ces dernières saisons pour des pilotes débutants, notamment en raison des restrictions concernant les essais qui limitent le roulage avec les monoplaces récentes.

Quel que soit son degré de préparation, Stroll est heureux de faire ses débuts en F1, même si la réalité de son nouveau statut ne l'a pas totalement rattrapé. "J’aime la Formule 1, je la regarde depuis que je suis petit garçon. C’est incroyable pour moi de penser que je suis ici [en tant que pilote de F1]", avait-t-il déclaré en marge du salon Autosport International.

"Je ne réalise pas encore complètement, je pense que je vais seulement le ressentir quand je serai sur la grille à Melbourne. Ensuite, on sera évidemment là-bas et, quand les feux vont s’éteindre et que l’on va prendre le départ, on va tout oublier et se concentrer. C’est un sacré challenge, il va y avoir beaucoup à apprendre pendant l’année, il y aura des moments difficiles, il y aura des bons moments. Ça va être une aventure incroyable."

Une transition plus facile

Une aventure pour laquelle il a essayé de se préparer au mieux, avec un roulage conséquent dans la Williams de 2014 notamment, mais aussi beaucoup de lecture et de travail physique à l’aube d’une saison de grands changements : "Je lis des manuels et j’apprends les boutons."

"Et aussi beaucoup de préparation physique pour être en forme pour la voiture de cette année, qui est supposée être beaucoup plus difficile à piloter. J’ai piloté une Formule 1, c’est bon. C’est mieux que ne pas en piloter du tout et d’arriver directement de la F3 avec la voiture de cette année."

"Je dois rester concentré et être prêt pour la voiture de cette année, et les défis de [cette] voiture de vont être différents de ce que j’ai appris dans la voiture de 2014. C’est une autre machine, c’est une autre voiture de course, et j’ai piloté des voitures de course toute ma vie."

Avec Mitchell Adam

Article suivant
Super Licence - Ces pilotes qui pourraient courir en F1

Article précédent

Super Licence - Ces pilotes qui pourraient courir en F1

Article suivant

Brown - "Il faut rapprocher les fans de la Formule 1"

Brown - "Il faut rapprocher les fans de la Formule 1"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lance Stroll Boutique
Équipes Williams
Auteur Mitchell Adam
Type d'article Interview