Stroll : Les nouvelles règles ont rendu la vie dure à Aston Martin

Lance Stroll affirme que les nouvelles règles aéro en Formule 1 ont mis Aston Martin dans une situation plus délicate que prévu lors de la première moitié de la saison 2021.

Stroll : Les nouvelles règles ont rendu la vie dure à Aston Martin

En décrochant un podium au Grand Prix d'Azerbaïdjan (celui du Grand Prix de Hongrie étant officiellement invalidé par la FIA), Aston Martin a amélioré ses précédentes performances en Formule 1, après une première tentative peu probante à la fin des années 1950. Cependant, l'équipe basée à Silverstone est loin de surfer sur la vague de la fin de saison 2020, lorsque Racing Point se battait épisodiquement pour la pole position ou la victoire.

Dès le début de l'année, la structure a clairement indiqué que les nouvelles règles du fond plat avaient nui à son concept à faible inclinaison, la grande majorité du plateau ayant opté pour une inclinaison du châssis beaucoup plus prononcée. De ce fait, Aston Martin a rapidement accumulé un grand retard : après onze courses, l'équipe est septième du classement général avec un écart de 115 points sur la troisième place, codétenue par McLaren et Ferrari.

Même s'il est certain que des progrès ont été réalisés au cours de la première moitié de l'année, Lance Stroll reconnaît que les nouvelles règles ont freiné cette progression. "Je pense que c'est une saison difficile, c'est sûr", indique-t-il. "Ce n'est pas ce que nous visions après la fin de l'année dernière, avec les changements de règles, etc. Notre performance a pris un coup et cela a rendu le début de la saison un peu plus difficile."

"Mais il y a eu des points positifs. Je pense que nous avons fait des progrès en tant qu'équipe, et nous avons amélioré la voiture depuis le début de la saison. Il reste encore beaucoup de courses, alors j'ai hâte d'y être et nous verrons ce qui se passera."

Lire aussi :

Otmar Szafnauer, directeur d'équipe, estime quant à lui que les progrès réalisés par Aston Martin pour refaire son retard ont été entravés par les limites strictes d'homologation imposées cette saison.

"L'équipe a fait un travail formidable et elle a travaillé sans relâche pour essayer de récupérer une partie de cette perte d'appui", a-t-il expliqué. "Mais malheureusement, nous sommes un peu limités avec ce que nous pouvons faire en raison de la réglementation. Nous ne pouvons pas vraiment augmenter la hauteur de la suspension arrière."

"En sachant cela, je pense que [l'équipe] a fait du bon travail. Nous avons récupéré une partie de la performance que nous avions [en 2020], pas toute, mais nous ne pouvons pas tout récupérer pour deux raisons : premièrement, nous sommes limités sur le temps que nous pouvons passer sur la voiture de cette année, parce que cela se fait au détriment de la voiture de l'année prochaine, et deuxièmement, nous avons les mains liées sur l'élévation de la hauteur du train arrière. Nous ne pouvons pas le faire."

Malgré ces limites, Szafnauer pense qu'il est possible pour Aston Martin de mieux exploiter la monoplace pour le reste de la saison 2021. "Nous allons améliorer cette voiture petit à petit, plutôt avec la compréhension de son fonctionnement qu'avec l'arrivée d'améliorations majeures", a-t-il ajouté. "L'équipe à l'usine se concentre sur la saison 2022. Je pense qu'ils ont fait un travail formidable pour amener la voiture au niveau où elle est aujourd'hui. Presque toutes les pièces qui ont été en contact avec le vent ont été changées."

partages
commentaires

Voir aussi :

Andretti cherche à racheter une écurie de F1
Article précédent

Andretti cherche à racheter une écurie de F1

Article suivant

Le mot d'ordre pour Sainz : réussir le week-end entier

Le mot d'ordre pour Sainz : réussir le week-end entier
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021