Malgré la rumeur Vettel, Stroll sera bien chez Aston Martin en 2021

Otmar Szafnauer, le directeur de Racing Point, a révélé que Lance Stroll disposait bien d'un contrat courant jusqu'en 2021, lui assurant ainsi de rouler avec Aston Martin.

Malgré la rumeur Vettel, Stroll sera bien chez Aston Martin en 2021
Charger le lecteur audio

L'information peut paraître assez évidente au vu des liens entre Lance Stroll et le dirigeant du consortium qui est à la tête de l'écurie Racing Point, qui deviendra l'an prochain Aston Martin, Lawrence Stroll, mais elle n'avait jusqu'ici pas été révélée. La seule donnée connue était le fait que Sergio Pérez avait prolongé son engagement auprès de la structure de Silverstone jusqu'en 2022.

Lire aussi :

Or, interrogé par Radio-Canada Sports sur le marché des transferts qui s'est soudainement agité, et dans le contexte où Sebastian Vettel a pu être évoqué du côté d'Aston Martin, Otmar Szafnauer a expliqué qu'il comptait bien sur Stroll pour 2021. "C’est fou. La saison folle des transferts pour 2021 a déjà commencé, et on n’a pas disputé la moindre course en 2020. Je suis un peu surpris [que Vettel et Ferrari] n’aient pas pu s’entendre. Sebastian est un super pilote, et c’est un ami. Je le connais depuis longtemps. Il a accompli tellement de choses en F1, il a même gagné très jeune quand il était avec Toro Rosso, ce qui est incroyable. Il mérite de rester en F1."

"C’est vrai, il y a en effet en ce moment des pilotes vainqueurs de Grands Prix sur le marché, même des Champions du monde, c’est une idée intéressante, mais nous préférons aller chercher le meilleur des pilotes que nous avons. Et si nous leur donnons le meilleur, ils peuvent eux aussi gagner des courses et, possiblement, devenir des Champions du monde. Nos deux pilotes s’entendent bien. Et ils sont liés par contrat pour 2020 et 2021."

Pour Stroll, il faudra toutefois travailler dans un domaine où il n'est pas vraiment à son aise, à savoir celui du rythme sur un tour. "Si Lance est mieux placé sur la grille, il va se battre plus souvent dans le top 10. Et dans le top 10, il a montré qu’il pouvait faire de belles courses. Il se débrouille très bien au départ. Or, quand vous partez de si loin sur la grille, il est plus facile de se retrouver coincé et d’avoir des problèmes. Je ne crois pas que Lance vivra ces problèmes ni cette saison ni la prochaine."

Lire aussi :

Szafnauer a en effet grandement confiance dans le package que représente la Racing Point RP20, grandement inspirée de la Mercedes W10 de 2019, et qui a visiblement satisfait l'écurie lors des essais de pré-saison à Barcelone. "Si vous êtes rapide à Barcelone, vous serez rapide à peu près partout. Quand vous donnez à Lance une bonne voiture, il est capable d’élever son pilotage et d’être encore meilleur. Il semble que nous ayons construit une bonne auto cet hiver, et je crois qu’il aura plus de facilité à s’illustrer en qualifications cette saison."

Une bonne auto qui sera peu ou prou maintenue pour la saison 2021 grâce au report en 2022 du Règlement Technique qui devait initialement être introduit l'an prochain, sur fond de crise liée à la pandémie de COVID-19. "Il y aura quelques modifications pour la voiture de 2021, mais l'essentiel ne changera pas. Donc, ça devrait bien se passer."

partages
commentaires
Vettel peut encore remporter le titre en F1, selon Tost
Article précédent

Vettel peut encore remporter le titre en F1, selon Tost

Article suivant

Alonso est "prêt à revenir" en F1, selon Briatore

Alonso est "prêt à revenir" en F1, selon Briatore
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021