Sur le muret de Singapour, Rosberg a appris…

Touché par des problèmes électroniques en tous genres sur sa monoplace avant même le départ du Grand Prix de Singapour, Nico Rosberg a vécu un premier quart de course synonyme de galère

Touché par des problèmes électroniques en tous genres sur sa monoplace avant même le départ du Grand Prix de Singapour, Nico Rosberg a vécu un premier quart de course synonyme de galère.

Après un premier arrêt chaotique pour tenter de changer le volant, l'Allemand avait été contraint de mettre pied à terre pour préserver sa mécanique. Alors leader du championnat, il laissait son coéquipier Lewis Hamilton filer vers la victoire et reprendre le pouvoir dans la lutte pour le titre.

Contrairement à Silverstone, théâtre de son premier abandon de la saison – là aussi sur bris mécanique –, Rosberg a délibérément choisi de venir s'installer sur le muret des stands après son abandon. Casque vissé sur les oreilles, il n'a pas perdu une miette du reste de la course. Pour une raison très précise.

"J'ai juste décidé que, plutôt que rentrer à la maison, j'allais essayer de voir si je pouvais recueillir quelque chose qui pourrait être utile pour les prochaines courses", a-t-il confié à Adam Cooper. "Est-ce que j'ai appris quelque chose ? Bien sûr."

"Je n'ai jamais regardé l'autre voiture en direct pendant une course. Je n'ai jamais regardé le muret des stands travailler ensemble pendant une course cette année. Il y a beaucoup de choses que j'ai obtenues."

Si Rosberg a donc attentivement suivi la course de Hamilton et la gestion de celle-ci par son équipe, il a également dû composer avec des sentiments relativement étranges. Tiraillé entre l'esprit d'équipe et sa carte personnelle au championnat, il était difficile pour lui de voir son coéquipier lui reprendre 25 points en une course.

"Je suis partagé", reconnait-il. "D'un côté je suis satisfait que, même avec une voiture stoppée, l'équipe ait pu gagner avec l'autre voiture. Cela signifie beaucoup pour moi quand l'équipe peut avoir quelque chose pour lui remonter le moral. Une grande partie de l'équipe a vécu une bonne journée, particulièrement d'un côté du garage. Et pour le championnat constructeurs c'est important que Red Bull ne rattrape pas trop de points, c'était important de gagner. D'un autre côté je suis simplement déçu de n'avoir pas pu terminer la course, car je voulais avoir une chance de viser la victoire aussi."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Type d'article Actualités