Suspensions polémiques : Brawn joue l'apaisement

Mercedes a récemment introduit sur sa W03 de nouvelles suspensions qui font polémique au sein du Formula One Circus

Mercedes a récemment introduit sur sa W03 de nouvelles suspensions qui font polémique au sein du Formula One Circus. Il s'agit des suspensions FRIC qui s'apparentent aux suspensions actives bannies dans les années 1990 : le système hydraulique permet de connecter les suspensions avant aux suspensions arrières, mais aussi les suspensions de gauche aux suspensions de droite. Ce système, bien que controversé, est pour l'instant légal car les suspensions sont contrôlées par l'hydraulique, et non par ordinateur. Ross Brawn est conscient de la polémique qui enfle autour de ces nouvelles pièces, mais estime que cette évolution n'a rien de révolutionnaire ; par conséquent, il ne s'inquiète pas outre-mesure. Quant aux groupes de travail sur les règlements sportif et technique – et ce dernier va certainement discuter des suspensions FRIC – Brawn estime qu'ils démontrent l'esprit positif qui règne actuellement en Formule 1. “Les groupes de travail sportif et technique vont continuer comme avant, en l'absence d'Accord Concorde ; pour moi, cela montre un état d'esprit positif, à la fois de la part des équipes de Formule 1 et de la FIA”, affirme le technicien britannique. “Je sais que notre directeur technique participe au groupe de travail technique et que notre directeur sportif participe au groupe de travail sportif”, poursuit Brawn, “et ils suivent les mêmes procédures de vote et la même approche qu'avant, ce qui, pour moi, montre l'état d'esprit positif des équipes et de la FIA, et la FIA a prévenu les équipes que c'était ainsi que cela allait se passer jusqu'à ce qu'un Accord Concorde soit conclu”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités