Suzuka prolonge jusqu'en 2018

Le petit monde de la Formule 1 n'a pas fini de se rendre à Suzuka pour y disputer le Grand Prix du Japon

Le petit monde de la Formule 1 n'a pas fini de se rendre à Suzuka pour y disputer le Grand Prix du Japon. Le circuit détenu par Honda, futur motoriste de McLaren à partir de 2015, vient en effet de prolonger son bail jusqu'en 2018.

Bernie Ecclestone, à la tête du FOM, et Hiroshi Soda, Président de Mobility Land (la société qui s'occupe de gérer le circuit pour Honda) ont annoncé la nouvelle ce vendredi.

"Il y a quelques petites modifications dans certains domaines, dont l'aspect financier. Il n'y aura cependant pas de gros investissement car tout a été fait il y a cinq ans", a fait savoir Hiroshi Soda, qui espère sincèrement que le retour du constructeur local, même en qualité de motoriste, attira les foules. Quitte à dépasser le record d'affluence rencontré par Suzuka, en 2006 (160.000 spectateurs).

Construit en 1962 et initialement exploité comme circuit d'essai pour Honda, Suzuka intègre le calendrier de la Formule 1 lors de la saison 1987 et y a toujours figuré depuis, exception faite des années 2007 et 2008, durant lesquelles il a été remplacé par le circuit de Fuji en raison de sa vétusté et du manque de sécurité.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes McLaren
Type d'article Actualités