Symonds : "Les pneus vont poser probl?me"

Pat Symonds, stratège de l'ING Renault F1 Team, donne ses impression sur le Grand Prix d'aujourd'hui et pense que la course sera difficile pour son équipe

Pat Symonds, stratège de l'ING Renault F1 Team, donne ses impression sur le Grand Prix d'aujourd'hui et pense que la course sera difficile pour son équipe. Il explique également quels seront les éléments clés sur ce tracé très particulier.

Pat, quel est votre feeling sur le Grand Prix à venir ?
PS : Je pense que ce sera une course difficile, comme souvent à Montréal.

Quel paramètre faudra-t-il particulièrement surveiller ?
PS : Les pneumatiques, assurément. Bridgestone a apporté les produits « tendres » et « super tendres » de sa palette et il sera difficile de les gérer en course. Ce sera le cas pour toutes les équipes. Comme vous le savez, nous devons désormais passer chaque type de gomme au moins une fois en course. Or, les « super tendres » auraient beaucoup de mal à tenir la moitié de la course et cela signifie qu’il serait très téméraire de tenter une stratégie à un seul arrêt. Le graining dont tout le monde a souffert depuis le début du week-end rend délicate même l’utilisation des « tendres ». Parions sur une grande majorité de stratégies à deux arrêts, donc.

Y a-t-il d’autres risques ?
PS : Les autres risques sont liés aux spécificités de Montréal : la fiabilité est toujours un problème ici : moteur et freins sont soumis à rude épreuve, tandis que les erreurs de pilotage sont fréquentes. Les contacts avec le rail sont nombreux. Cela signifie que la probabilité de voir le safety car entrer en piste à un moment ou à un autre est très élevée. Je ne serais pas surpris d’assister à davantage d’abandons que d’habitude depuis le début de la saison.

Quels sont vos espoirs pour l’équipe ?
PS : Giancarlo a été très compétitif vendredi et samedi matin. Malheureusement, deux erreurs lui ont coûté deux ou trois places sur la grille. Néanmoins, nous savons que son rythme en course pourra être très régulier et rapide. Pour Heikki, bien sûr, la course sera très difficile et il devra se battre…

source : ING Renault F1

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités