Szafnauer pense que la F1 n'est pas la priorité des constructeurs

Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point, juge que les constructeurs pourraient ne pas avoir d'autre choix que de stopper leur programme en F1 face à la chute des ventes de voitures, qui reste leur activité principale.

Szafnauer pense que la F1 n'est pas la priorité des constructeurs

La crise économique qui s'apprête à frapper la F1, et dont les effets se sont déjà fait ressentir avec le versement d'une avance de la part de Liberty Media aux équipes, pourrait mener les constructeurs à une réflexion profonde sur le sens de leur engagement en Formule 1. Otmar Szafnauer, qui dirige l'équipe Racing Point, rappelle que le cœur de métier des marques présentes en F1, et notamment celles qui ont une équipe comme Renault et Mercedes, est la vente de voitures, et que cela pourrait les convaincre de s'éloigner de la discipline pendant la tempête.

"Ce qui définit les constructeurs, pas forcément en Formule 1 mais dans leur business habituel de développement, de vente et de conception de voitures de route, c'est que c'est un business très intense en termes de coûts", explique Szafnauer à Sky Sports F1. "Leurs coûts fixes pour l'outillage sont énormes, et ça dépend où ils en sont dans le cycle et dans la récupération de ces revenus après des coûts fixes engendrés."

Lire aussi :

"Si cette chose arrive à un moment du cycle de vie des voitures où vous avez investi des milliards de dollars et que vous espérez en récupérer avec les ventes de voitures, mais que ça n'arrive pas, cela pourrait avoir un gros impact selon moi. Si vous êtes un gros constructeur automobile, vous devez vous demander si la compétition est vraiment votre activité principale. Non, ça ne l'est pas, vendre des voitures l'est, et il faut prendre ce genre de décisions."

Le Hongrois est bien placé pour connaître ce processus puisqu'il était directeur de la stratégie de Honda lorsque le constructeur japonais a décidé d'arrêter la F1 au terme de la saison 2008, face à la crise économique. Il se veut rassurant quant à la capacité des constructeurs à se remettre de telles crises, mais sait que cela doit parfois passer par des économies drastiques, et que les programmes en sport automobile sont souvent affectés.

"Je me rappelle que [les dirigeants de] Honda ont attendu et attendu autant qu'ils le pouvaient car ils ne voulaient pas arrêter la Formule 1 et la compétition en même temps", poursuit Szafnauer. "Mais malheureusement, en 2008, il semblait qu'il n'y aurait pas de fin à la crise financière et que les ventes de voitures n'allaient jamais rebondir, et c'est là qu'ils ont décidé d'arrêter. En réalité, les ventes ont rebondi, ils sont revenus et je pense que la même chose se produira ici. Nous surmonterons cela, les ventes de voitures se relanceront, il pourrait même y avoir une demande plus importante et nous traverserons cela. Mais dans le même temps, il est important que nous débutions la compétition aussi vite que possible."

partages
commentaires
Les doutes s'accumulent pour le GP des États-Unis

Article précédent

Les doutes s'accumulent pour le GP des États-Unis

Article suivant

Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco

Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021