Szafnauer : "On devrait appeler Ocon le ministre de la Défense"

Otmar Szafnauer est enthousiasmé par les performances défensives d'Esteban Ocon, qui n'ont d'après lui rien à envier à celles de Sergio Pérez.

Szafnauer : "On devrait appeler Ocon le ministre de la Défense"
Charger le lecteur audio

Il y a un an, au Grand Prix d'Abu Dhabi, Sergio Pérez jouait un rôle prépondérant dans la lutte pour le titre entre Lewis Hamilton et Max Verstappen en résistant au pilote Mercedes pendant un tour entier avant de rentrer au stand, lui faisant perdre pas moins de sept des neuf secondes d'avance qu'il avait sur son rival. Le Mexicain avait alors reçu le surnom de 'ministre de la Défense', qui lui est toujours occasionnellement accolé à ce jour.

Cependant, à l'issue de l'édition suivante de la course de Yas Marina, Otmar Szafnauer estime qu'un autre pilote mérite cette distinction, en la personne d'Esteban Ocon. Le pilote Alpine a résisté à l'Aston Martin de Sebastian Vettel pendant les 14 premiers tours de la course, jusqu'à son arrêt au stand ; il a ensuite conclu au septième rang cette épreuve, entérinant sa huitième place au championnat des pilotes.

"Il a fait des courses fabuleuses", a déclaré Szafnauer, directeur d'Alpine F1 Team, au moment de faire le bilan. "Et il y a eu d'autres moments où nous nous disions 'oh non, la performance n'est pas là', mais il arrachait un résultat. C'est vraiment, vraiment bien. Suzuka se démarque pour moi : c'était incroyable ! Il avait en permanence dans ses rétroviseurs Lewis, dans une Mercedes, qui est très bon sous la pluie, avec des conditions changeantes, séchantes, et Lewis avait une voiture plus rapide – regardez où il a fini le championnat. Et [Ocon] lui a résisté. Remarquable."

"Aujourd'hui, j'étais confortablement convaincu qu'il allait savoir se défendre. Et il l'a fait. Je sais que le surnom de Checo est 'ministre de la Défense', mais peut-être qu'on devrait appeler [Ocon] le… comment dit-on 'ministre de la Défense' en français ? Quelqu'un sait ? Il faut lui donner ce surnom !"

Le principal intéressé a d'ailleurs pris beaucoup de plaisir dans cette quinzaine de tours. "Très belle bataille avec Seb, oui", confirme le Normand. "Un peu stressante. Je ne voulais pas être celui qui le touche pour sa dernière course ! Bref, c'était une belle bataille, fair-play, comme toujours avec Seb. Je me suis bien amusé."

Avec sa huitième place au général, Ocon égale en tout cas son meilleur résultat personnel – mais en 2017 avec Force India, il avait marqué 87 points en 20 Grands Prix, contre 92 cette année en 22 courses et trois sprints.

Lire aussi :

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Le point définitif sur la grille F1 2023

Stats Abu Dhabi 2022 - La fin d'une ère pour Hamilton